Qu’est-ce que le dispensationnalisme ? Est-ce biblique ?



 


Question : « Qu’est-ce que le dispensationnalisme ? Est-ce biblique ? »

Réponse :
Une dispensation est une manière de classer les choses, dans le domaine administratif, systématique ou de gestion. En théologie, ce terme décrit l’administration divine tout au long d’une certaine période ; chaque dispensation est une ère instaurée par Dieu. Le dispensationnalisme est un système théologique qui reconnaît ces ères instituées par Dieu pour la gestion du cosmos. Il a deux caractéristiques principales :
1) il se base sur une interprétation littérale cohérente des Écritures, particulièrement des prophéties bibliques ;
2) il établit une distinction entre Israël et l’Église dans le plan de Dieu. Le dispensationnalisme identifie sept dispensations dans le plan de Dieu pour l’humanité.

Les dispensationnalistes envisagent l’interprétation de la Bible sous un angle littéral, ce qui revient à attribuer à chaque mot son sens le plus courant, Bien sûr, les symboles, figures de style et images sont pris en compte, mais même les symboles et les sens figurés ont un sens littéral. Ainsi, quand la Bible parle de « mille ans » en Apocalypse 20, en l’absence d’indications contraires, les dispensationnalistes interprètent ce passage comme faisant référence à une période littérale d’une durée de 1 000 ans (la dispensation du Royaume).

Il y a au moins deux raisons pour lesquelles l’interprétation littérale est la meilleure interprétation possible des Écritures. D’abord, en termes philosophiques, le sens même du langage requiert d’interpréter les mots littéralement. Le langage a été donné par Dieu afin de nous permettre de communiquer. Les mots sont porteurs du sens. La deuxième raison est biblique : toutes les prophéties concernant Jésus-Christ dans l’Ancien Testament se sont accomplies littéralement, de sa naissance à sa mort et à sa résurrection, en passant par son ministère. Les prophéties étaient littérales. Il n’existe pas d’accomplissement non-littéral des prophéties messianiques dans le Nouveau Testament. C’est un argument de poids en faveur de l’interprétation littérale. Sans cette interprétation, il n’y aurait pas de norme objective pour comprendre la Bible et tout un chacun pourrait l’interpréter à sa guise. L’interprétation biblique se réduirait à « ce que ce passage me dit », au lieu de « ce que la Bible dit ». Malheureusement, c’est souvent la manière dont sont menées les études bibliques aujourd’hui.

D’après la théologie dispensationnaliste, il y a deux peuples de Dieu distincts : Israël et l’Église. Les dispensationnalistes croient que le salut s’obtient depuis toujours par la foi : la foi en Dieu dans l’Ancien Testament et, plus spécifiquement, dans le Fils de Dieu dans le Nouveau. Pour eux, l’Église n’a pas remplacé Israël dans le plan de Dieu et les promesses faites à Israël dans l’Ancien Testament n’ont pas été transférées à l’Église. Les promesses de Dieu à Israël dans l’Ancien Testament (une terre, une descendance nombreuse et la bénédiction) auront leur accomplissement final pendant la période de 1 000 ans annoncée en Apocalypse 20. Tout comme Dieu s’intéresse surtout à l’Église à notre époque, il s’intéressera de nouveau à Israël à l’avenir (voir Romains 9-11 et Daniel 9.24).

Les dispensationnalistes classent la Bible en sept dispensations : l’innocence (Genèse 1.1-3.7), la conscience (Genèse 3.8-8.22), la gouvernance humaine (Genèse 9.1-11.32), la promesse (Genèse 12.1-Exode 19.25), la loi (Exode 20.1-Actes 2.4), la grâce (Actes 2.4-Apocalypse 20.3) et le royaume millénaire (Apocalypse 20.4-20.6). Ces dispensations ne constituent pas divers chemins vers le salut, mais des modes d’interaction différents entre Dieu et les hommes. Chaque dispensation comprend un modèle caractéristique de l’œuvre de Dieu parmi les hommes de cette époque :
1) une responsabilité,
2) un échec,
3) un jugement et
4) la grâce d’avancer.

Le dispensationnalisme, en tant que système, se fonde sur une interprétation prémillénariste du retour de Christ et généralement sur une interprétation prétribulationniste de l’Enlèvement. En résumé, le dispensationnalisme est un système théologique qui met l’accent sur l’interprétation littérale des prophéties bibliques, fait la distinction entre Israël et l’Église, et enfin ordonne la Bible en différentes dispensations, ou administrations.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que le dispensationnalisme ? Est-ce biblique ?