Deuxième Epître de Pierre



 

Auteur : Selon 2 Pierre 1.1, l’auteur de la Deuxième Épître de Pierre est l’Apôtre Pierre. La paternité de cet ouvrage a fait l’objet de plus de controverse que n’importe quel autre livre du Nouveau Testament. Pourtant, les Pères de l’Église n’ont trouvé aucune bonne raison d’en douter, et nous n’en voyons pas non plus.

Date de rédaction : La deuxième Épître de Pierre a été écrite vers la fin de la vie de Pierre. Sachant qu’il est mort martyr à Rome sous le règne de Néron, sa mort doit avoir eu lieu avant 68 av. J.-C et il a donc probablement écrit sa Deuxième Épître entre 65 et 68 ap. J.-C.

Objectif : Pierre s’inquiète de l’infiltration de faux docteurs dans les églises. Il appelle les chrétiens à grandir et à se fortifier dans leur foi pour pouvoir repérer et combattre l’apostasie galopante. Il met beaucoup l’accent sur l’authenticité de la Parole de Dieu et sur l’assurance du retour du Seigneur Jésus.

Versets-clé : 2 Pierre 1.3-4 - « Sa divine puissance nous a donné tout ce qui est nécessaire à la vie et à la piété en nous faisant connaître celui qui nous a appelés par sa gloire et par sa force. Celles-ci nous assurent les plus grandes et les plus précieuses promesses. Ainsi, grâce à elles, vous pouvez fuir la corruption qui existe dans le monde par la convoitise et devenir participants de la nature divine. »

2 Pierre 3.9 - « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme certains le pensent ; au contraire, il fait preuve de patience envers nous, voulant qu’aucun ne périsse mais que tous parviennent à la repentance. »

2 Pierre 3.18 - « Mais grandissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. À lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité ! Amen ! »

Le mot-clé est « connaissance », qui, avec les termes apparentés, est employé au moins 13 fois dans la Deuxième Épître de Pierre.

Bref résumé : L’auteur, sachant qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre (2 Pierre 1.13-15) et que ces églises étaient en danger immédiat (2 Pierre 2.1-3), demande à ses lecteurs de garder leur mémoire (2 Pierre 1.13) et leur intelligence (2 Pierre 3.1-2) en éveil, afin de se souvenir de son enseignement (2 Pierre 1.15). Il appelle les chrétiens à grandir en maturité dans la foi en y ajoutant des vertus spécifiquement chrétiennes pour qu’ils deviennent efficaces et productifs dans leur connaissance de Jésus-Christ (2 Pierre 1.5-9). L’autorité dans la foi des auteurs de l’Ancien et du Nouveau Testament est établie (2 Pierre 1.12-21, 3.2, 3.15-16). Pierre veut qu’ils soient fortifiés dans la foi pour résister aux faux enseignants qui s’étaient introduits dans les églises et les avaient perturbées. Il les dénonce en décrivant leur conduite, leur condamnation et leurs caractéristiques (2 Pierre 2) et leur reproche aussi de mépriser le retour du Seigneur (2 Pierre 3.3-7), dont il enseigne qu’il s’agit de la motivation des chrétiens pour vivre une vie sainte (2 Pierre 3.14). Après un dernier avertissement, Pierre les encourage à nouveau à grandir dans la grâce et la connaissance de leur Sauveur et Seigneur Jésus-Christ. Il conclut avec des paroles de louange adressées à son Sauveur et Seigneur (2 Pierre 3.18).

Liens : Dans sa dénonciation des faux prophètes, Pierre reprend un thème courant dans l’Ancien Testament, qui était certainement familier à ses lecteurs. Une grande partie des premiers chrétiens était d’origine juive et connaissait bien la Loi et les prophètes. Quand Pierre fait référence à la « parole des prophètes » de l’Ancien Testament en 2 Pierre 1.19-21, il dénonce les faux prophètes tout en affirmant que les vrais prophètes sont mus par le Saint-Esprit, qui s’exprime à travers eux (2 Samuel 23.2). Jérémie critiquait tout aussi sévèrement les faux prophètes en demandant : « Jusqu’à quand ces prophètes auront-ils à cœur de prophétiser des faussetés, de prophétiser des supercheries de leur invention ? » (Jérémie 23.26) Il est clair que ces faux docteurs arrogants qui troublaient le peuple de Dieu dans l’Ancien et le Nouveau Testament sont encore parmi nous aujourd’hui. Par conséquent, la Deuxième Épître de Pierre reste tout aussi pertinente qu’il y a 2 000 ans.

Application concrète : En tant que chrétiens du XXIº Siècle, nous sommes certainement plus proches du retour du Seigneur que les chrétiens du Iº Siècle auxquels s’adresse cette Épître avait été écrite. Les chrétiens matures savent que beaucoup de charlatans se servent de la télévision et des autres media pour se faire passer pour des dirigeants chrétiens véritables et que beaucoup de chrétiens immatures ont été séduits par leur tromperie et leur fausse interprétation des Écritures. Il est important pour tous les chrétiens nés de nouveau d’être fermement enracinés dans la Parole de Dieu, afin de pouvoir discerner la vérité de l’erreur.

La recette pour grandir dans la foi que Pierre nous donne (2 Pierre 1.5-11), si nous l’appliquons à notre vie, nous donne aussi l’assurance d’une riche récompense : « l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 1.10-11). Le fondement de notre foi est et sera toujours la Parole de Dieu, cette parole-même prêchée par Pierre.


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble du Nouveau Testament

Deuxième Epître de Pierre