Deuxième Epître de Jean



 

Auteur : La Deuxième Épître de Jean ne mentionne pas son auteur. Une tradition remontant aux premiers siècles de l’Histoire de l’Église l’attribue à l’Apôtre Jean. L’identité de l’auteur de cette Épître a récemment donné lieu à une certaine controverse, certains affirmant qu’il serait un disciple de Christ également appelé Jean mais distinct de l’Apôtre, mais tout indique qu’il s’agisse bien de ce dernier, « le disciple que Jésus aimait », qui a aussi écrit l’Évangile de Jean.

Date de rédaction : La Deuxième Épître de Jean a probablement été écrite à peu près en même temps que ses deux autres Épîtres (1 et 3 Jean), entre 85 et 95 ap. J.-C.

Objectif du livre : La Deuxième Épître de Jean est une exhortation passionnée adressée à ses lecteurs, qui les appelle à montrer leur amour pour Dieu et pour son Fils Jésus en obéissant à son commandement de nous aimer les uns les autres et en vivant une vie d’obéissance aux Écritures. La Deuxième Épître de Jean est aussi un avertissement solennel contre les faux docteurs prétendant que Christ n’était pas vraiment venu en chair.

Versets-clé : 2 Jean 6 - « Or l’amour consiste à vivre conformément à ses commandements. Tel est le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l’avez appris depuis le début. »

2 Jean 8-9 - « Faites attention à vous-mêmes. Ainsi nous ne perdrons pas le fruit de notre travail mais recevrons une pleine récompense. Quiconque s’écarte de ce chemin et ne demeure pas dans l’enseignement de Christ n’a pas Dieu ; celui qui demeure dans l’enseignement a le Père et le Fils. »

Bref résumé : La Deuxième Épître de Jean s’adresse à « la dame qui a été choisie et à ses enfants ». Il peut s’agir d’une femme de rang élevé dans l’église ou d’un code pour désigner l’église locale et ses membres. De telles salutations codées étaient courantes à cette époque, où les chrétiens étaient persécutés.

La Deuxième Épître de Jean est surtout une mise en garde urgente concernant les séducteurs qui n’enseignaient pas la saine doctrine de Christ et prétendaient que Jésus n’était pas en chair, mais seulement spirituellement. Jean est très préoccupé de ce que les croyants authentiques soient conscients des méfaits de ces faux docteurs et n’aient pas affaire avec eux.

Liens : Jean décrit l’amour, non comme une émotion ou un sentiment, mais comme l’obéissance aux commandements de Dieu. Jésus a rappelé l’importance des commandements, particulièrement du « premier et plus grand commandement » : l’amour de Dieu (Deutéronome 6.5), et du second : l’amour du prochain (Matthieu 22.37-40, Lévitique 19.18). Loin d’abolir la Loi de Dieu dans l’Ancien Testament, Jésus est venu pour l’accomplir en nous fournissant le moyen de son accomplissement : lui-même.

Application concrète : Il est extrêmement important d’examiner à la lumière des Écritures tout ce que nous voyons, entendons ou lisons et se présente comme « chrétien ». On ne saurait trop insister sur ce point, car une des armes les plus efficaces de Satan est la tromperie. Il est très facile d’être emporté par une nouvelle doctrine passionnante qui semble enracinée dans les Écritures, mais qui, en l’examinant de plus près, s’en éloigne. Si ce qui semble arriver n’est pas conforme aux Écritures, alors il s’agit d’une fausse doctrine qui ne vient pas de l’Esprit et nous devons la rejeter totalement.


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble du Nouveau Testament

Deuxième Epître de Jean