La deuxième épître à Timothée



 

Auteur : D’après 2 Timothée 1.1, l’auteur de la Deuxième Épître de Paul à Timothée est l’Apôtre Paul.

Date de rédaction : La Deuxième Épître à Timothée a été écrite autour de 67 ap. J.-C., peu avant la mise à mort de l’Apôtre.

Objectif : Emprisonné une nouvelle fois à Rome, l’Apôtre Paul se sentait seul et abandonné et savait que sa vie terrestre arriverait bientôt à son terme. La Deuxième Épître à Timothée contient ses « dernières paroles ». Paul regarde au-delà des circonstances et exprime son inquiétude pour les églises, tout particulièrement pour Timothée, qu’il veut encourager par ses dernières paroles, avec tous les autres croyants, à persévérer dans la foi (2 Timothée 3.14) et à annoncer l’Évangile de Jésus-Christ (2 Timothée 4.2).

Versets-clé : 2 Timothée 1.7 - « En effet, ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. »

2 Timothée 3.16-17 - « Toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute bonne œuvre. »

2 Timothée 4.2 - « Prêche la parole, insiste en toute occasion, qu’elle soit favorable ou non, réfute, reprends et encourage. Fais tout cela avec une pleine patience et un entier souci d’instruire. »

2 Timothée 4.7-8 - « J’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m’est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. »

Bref résumé : Paul encourage Timothée à garder son zèle pour Christ et à rester fermement attaché à la saine doctrine (2 Timothée 1.1-2, 13-14). Il lui rappelle d’éviter les croyances et les pratiques impies et de fuir toute forme d’immoralité (2 Timothée 2.14-26). À la fin des temps, il y aura une intense persécution et apostasie de la foi chrétienne (2 Timothée 3.1-17). Paul termine par un appel poignant aux chrétiens à rester fermes dans la foi et à terminer la course avec courage (2 Timothée 4.1-8).

Liens : Il était si important pour Paul d’avertir Timothée et les croyants à sa charge contre les dangers des faux docteurs, qu’il s’est servi de l’exemple des magiciens égyptiens qui se sont opposés à Moïse (Exode 7.11, 22, 8.7, 18, 19, 9.11). Bien que leurs noms ne soient pas mentionnés dans l’Ancien Testament, d’après la tradition, il s’agit des hommes qui avaient incité le peuple à fabriquer le veau d’or et qui ont ensuite péri avec les autres idolâtres (Exode 32). Paul prédit le même sort pour ceux qui résistent à la vérité de Christ : leur folie finira par être « évidente pour tous » (2 Timothée 3.9).

Application pratique : Il est facile d’être distrait dans la vie chrétienne. Nous devons garder les yeux sur le prix à remporter : notre récompense céleste en Jésus-Christ (2 Timothée 4.8). Nous devons lutter pour éviter les fausses doctrines et les pratiques impies. Cela n’est possible qu’en étant enracinés dans la connaissance de la Parole de Dieu et en refusant fermement d’accepter tout ce qui n’est pas conforme à l’enseignement biblique.


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble du Nouveau Testament

La deuxième épître à Timothée