Que dit la Bible du deuil ?


Question : « Que dit la Bible du deuil ? »

Réponse :
Le deuil est une émotion connue de tous les hommes et dont nous sommes témoins tout au long du récit biblique. Beaucoup de personnages bibliques ont été tristes et endeuillés, notamment Job, Naomi, Anne, David et même Jésus (Jean 11.35, Matthieu 23.37-39). Après la mort de Lazare, Jésus est allé dans le village de Béthanie, où il était enterré. Quand il a vu Marthe et les autres proches du défunt pleurer, il a pleuré également. Il était ému par leur deuil et également affecté par la mort de Lazare. Le plus étonnant est qu'alors qu'il savait qu'il allait le ressusciter, il a néanmoins choisi de participer au deuil. Il est vraiment un souverain sacrificateur « [c]apable de compatir à nos faiblesses » (Hébreux 4.15).

Pour surmonter le deuil, nous devons commencer par adopter la bonne perspective. D'abord, nous devons reconnaître que le deuil est une réaction naturelle en cas de souffrance ou de perte. Il n'y a rien de mal à être en deuil. Ensuite, nous savons que le deuil a une raison d'être. Ecclésiaste 7.2 dit : « Mieux vaut se rendre dans une maison de deuil que dans une maison de festin, car telle est la fin de tout homme, et celui qui est en vie peut ainsi se mettre à réfléchir. » Ce verset montre que le deuil peut être une bonne chose, car il nous rappelle ce qu'est la vie. Enfin, nous devons nous souvenir que le deuil n'est que temporaire. « Le soir arrivent les pleurs, et le matin l’allégresse. » (Psaume 30.5) Tout deuil prendra fin. Le deuil a sa raison d'être, mais aussi ses limites.

Quoi qu'il arrive, Dieu demeure fidèle. Beaucoup de passages bibliques nous rappellent sa fidélité quand nous sommes en deuil. Il est avec nous, même dans la vallée de l'ombre de la mort (Psaume 23.4). Quand David était en deuil, il a prié : « Tu comptes les pas de ma vie errante. Recueille mes larmes dans ton outre : ne sont-elles pas inscrites dans ton livre ? » (Psaume 56.9) Cette image touchante de Dieu recueillant nos larmes est d’une grande importance. Il voit notre deuil et n'y est pas insensible. Tout comme Jésus a participé au deuil des proches de Lazare, Dieu participe au nôtre. En même temps, il nous rassure : tout n'est pas perdu. Le Psaume 46.11 nous rappelle d'« arrête[r] » et de nous reposer dans la certitude qu'il est Dieu. Il est notre refuge (Psaume 91.1-2). Il fait concourir toutes choses au bien de ceux qu'il a appelés (Romains 8.28).

Quand nous sommes en deuil, il est important d'exprimer notre tristesse à Dieu. Les Psaumes contiennent beaucoup d'exemples de personnes qui ont répandu leur cœur devant Dieu. Il est intéressant de constater que le Psalmiste ne s'arrête jamais là où il a commencé : s’il commence le psaume en exprimant son deuil, il le conclut presque toujours en louant Dieu (Psaume 13, Psaume 23.4, Psaume 30.11-12, Psaume 56). Dieu nous comprend (Psaume 139.2). Si nous sommes en communion avec lui, notre esprit s'ouvre à son amour, à sa fidélité et à la certitude qu'il garde le contrôle et qu'il sait comment il fera concourir les circonstances à notre bien.

Une autre étape importante est de partager notre deuil avec d'autres. Le corps de Christ est là pour soulager le poids du fardeau de chacun de ses membres (Galates 6.2) et les autres croyants peuvent « pleure[r] avec ceux qui pleurent » (Romains 12.15). Une personne endeuillée a souvent tendance à fuir les autres, ce qui accroît sa misère et son sentiment d'isolation. Il vaut beaucoup mieux pour lui rechercher le soutien précieux des autres, une oreille attentive et des paroles d'encouragement, un esprit de camaraderie et des conseils pour l'aider à surmonter son deuil. En parler avec Dieu et avec d'autres soulage.

Le deuil fait malheureusement partie de l'expérience humaine, en tant que réaction naturelle à une perte, mais Christ est notre espérance et nous savons qu'il est assez fort pour porter nos fardeaux (Matthieu 11.30). Nous pouvons lui confier notre douleur, car il prend soin de nous (1 Pierre 5.7). Le Saint-Esprit, notre Consolateur et Paraclet (Jean 14.16), nous réconforte. Quand nous sommes endeuillés, nous pouvons nous décharger sur lui de nos soucis, profiter du soutien communautaire de l'Église, approfondir les vérités de la Parole de Dieu et ainsi, retrouver l'espoir (Hébreux 6.19-20).

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible du deuil ?