Que signifie demeurer en Christ ?


Question : « Que signifie demeurer en Christ ? »

Réponse :
« Demeurer » en Christ, c'est vivre ou persévérer en lui. Une personne sauvée est décrite comme étant « en Christ » (Romains 8.1, 2 Corinthiens 5.17), scellée pour une relation permanente avec lui (Jean 10.28-29). Demeurer en Christ n'est donc pas une expérience spécifique réservée à certains chrétiens : c'est ce à quoi tous les croyants authentiques sont appelés. La différence entre ceux qui demeurent en Christ et les autres est la même que celle entre élus et perdus.

1 Jean 2.5-6 parle de demeurer en Christ. Cette expression est synonyme de connaître Christ (versets 2-3). Plus loin dans ce chapitre, Jean fait le lien entre le fait de demeurer dans le Père et le Fils et la promesse de la vie éternelle (versets 24-25). Bibliquement parlant, « demeurer en », « persévérer en » ou « connaître » Christ, c'est être sauvé.

L'expression demeurer en Christ reflète une relation d'intimité, pas une simple connaissance superficielle. En Jean 15.4-7, Jésus exprime à ses disciples l'importance pour eux de rester attachés à lui à l'aide de l'image d'une vigne : « Demeurez en moi et je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep ; il en va de même pour vous si vous ne demeurez pas en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu et ils brûlent. Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous sera accordé. » Sans cette union vitale avec Christ qui découle du salut, nous ne pouvons vivre ni porter du fruit. Ailleurs dans la Bible, notre relation avec Christ est comparée à celle du corps avec sa tête (Colossiens 1.18), qui est tout aussi vitale.

Certains interprètent l'avertissement en Jean 15.6 (que les branches qui ne demeurent pas en Christ seront retranchées et brûlées) dans le sens d'un risque permanent pour le chrétien de perdre son salut. Autrement dit, il serait possible d'être sauvé, mais de ne pas « demeurer » en lui et donc, d'être retranché. Pour cela, il faut distinguer le fait de « demeurer » en lui, d’une part, avec le salut d’autre part, en faire un état d'intimité avec Christ à atteindre après le salut. La Bible dit clairement que, de même que nous sommes sauvés par la grâce, nous demeurons en Christ par la grâce (Galates 3.2-3). Si une branche pouvait se détacher de la vigne et perdre son salut, cela contredirait clairement d'autres passages bibliques (voir Jean 10.27-30).

Voici la meilleure interprétation de la métaphore de la vigne : Jésus est la vigne et les branches qui « demeurent » en lui sont ceux qui sont sauvés et ont une véritable relation vivante avec leur Sauveur, tandis que les branches qui ne « demeurent » pas en lui et sont coupées sont ceux qui ne sont pas réellement sauvés, mais ont fait semblant d'appartenir à la vigne sans puiser leur vie en lui. Au final, leur duplicité sera visible pour tous. Dans un premier temps, il n'y avait pas de différence visible dans le cheminement de Pierre avec Christ et celui de Judas, mais Pierre était attaché à la vigne, tandis que Judas ne l'était pas.

Jean exprime ainsi ce principe : « Ils [les personnes à présent hostiles à Christ] sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres, car s'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais cela est arrivé afin qu'il soit bien clair que tous ne sont pas des nôtres. » (1 Jean 2.19)

Une des preuves de notre salut est notre persévérance en Christ. Si nous sommes sauvés, nous poursuivrons notre marche avec Christ (voir Apocalypse 2.26) et « persévérerons » ou demeurerons en lui. Dieu rendra parfaite son œuvre en nous (Philippiens 1.6) et nous porterons beaucoup de fruit pour sa gloire (Jean 15.5), tandis que ceux qui l'abandonnent, lui tournent le dos ou ne demeurent pas en lui montrent tout simplement pas là qu'ils n'ont pas la foi qui sauve. Nous ne sommes pas sauvés parce que nous demeurons en Christ, nous demeurons en lui parce que nous sommes sauvés.

Si nous demeurons en Christ (c'est-à-dire que nous sommes vraiment sauvés et ne faisons pas semblant), cela se manifestera par notre obéissance aux commandements de Christ (Jean 15.10, 1 Jean 3.24), en suivant son exemple (1 Jean 2.6), par une vie exempte de péché (1 Jean 3.6) et consciente de la présence de Dieu dans notre vie (1 Jean 4.13).

English


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie demeurer en Christ ?