Quelle serait l’importance de la découverte de l’Arche de Noé ?



 


Question : « Quelle serait l’importance de la découverte de l’Arche de Noé ? »

Réponse :
Beaucoup de personnes ont prétendu avoir découvert l’Arche de Noé au cours des dernières années, à divers endroits, du Mont Ararat en Turquie (plusieurs emplacements, dont un avec un centre de visite) à un massif montagneux iranien. Le but de cet article n’est pas d’évaluer l’authenticité de ces découvertes, mais de répondre à la question de savoir quelle en serait l’importance. La découverte de l’Arche de Noé attirerait-elle des hommes à la foi en Dieu ?

La découverte d’une structure en bois ayant la forme d’un bateau dans les montagnes du Moyen-Orient, dont la datation au carbone 14 correspondrait approximativement à l’époque du récit biblique de l’Arche de Noé (2500 av. J.-C.) et avec des traces de vie animale à bord, serait exceptionnelle. Pour les croyants qui considèrent la Bible comme la Parole inspirée de Dieu, ce serait une confirmation puissante de sa véracité et de la fiabilité de son récit des origines de l’humanité. Une découverte vérifiée de l’Arche de Noé mènerait certainement un certain nombre de chercheurs de vérités et de sceptiques ouverts d’esprit à au moins réévaluer leurs croyances, mais ne ferait aucune différence pour les critiques fermés et les athées endurcis.

Romains 1.19-20 dit : « ce qu’on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait. Ils sont donc inexcusables. ». Une personne qui rejette les preuves claires de l’existence de Dieu dans l’univers ne sera pas convaincue non plus par une découverte archéologique biblique. Jésus dit en Luc 16.31 : « S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader, même si quelqu’un ressuscite. » Aucune découverte, argument ou miracle ne peut convaincre une personne aveuglée par Satan (2 Corinthiens 4.4), dont le cœur et l’esprit endurcis et fermés rejettent la lumière de l’Évangile.

À l’inverse, qu’est-ce que cela changerait si l’Arche de Noé n’était jamais découverte ? Rien, car la foi chrétienne ne dépend pas de preuves incontestables de l’authenticité de chaque récit biblique : elle est fondée sur la foi. « Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru ! » (Jean 20.29) Voici cependant deux raisons pour lesquelles l’Arche de Noé pourrait ne jamais être découverte. D’abord, le bois de Arche aurait été très utile après le déluge, si bien que Noé et sa famille, ou leurs descendants, s’en sont peut-être servis pour construire leurs maisons. Ensuite, même si Noé et sa famille ont laissé l’Arche intacte, près de 4 500 ans (en interprétant littéralement le récit biblique) se sont écroulés depuis. Une structure en bois exposée aux éléments naturels pendant 4 500 ans serait en grande partie détruite.

La découverte de l’Arche de Noé serait un événement archéologique spectaculaire, mais les chrétiens ne doivent pas baser leur foi sur de telles découvertes. La découverte de l’Arche de Noé, de l’Arche de l’Alliance, du jardin d’Éden ou de n’importe quel autre artéfact biblique me constituerait pas une preuve de la foi chrétienne et ne ferait pas changer d’avis ceux que Dieu n’attire pas à lui (Jean 6.44). « Or la foi, c’est la ferme assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas » (Hébreux 11.1)


Retour à la page d'accueil en français

Quelle serait l’importance de la découverte de l’Arche de Noé ?