Quels sont les ingrédients dʼun culte dʼadoration authentiquement biblique ?



 


Question : « Quels sont les ingrédients dʼun culte dʼadoration authentiquement biblique ? »

Réponse :
Les hommes adorent instinctivement les créatures, comme l'exprime le psalmiste : « Comme une biche soupire après des cours dʼeau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu ! » (Psaume 42.1) Cicéron, au Ier Siècle av. J.-C., a observé que la religion, quelle que soit sa forme, était une caractéristique universelle de lʼhomme. Voir les hommes adorer toutes sortes de choses et de personnes devrait nous pousser à nous demander ce quʼest l'adoration. Qui et comment devons-nous adorer ? Quʼest-ce qui constitue un culte dʼadoration biblique et, plus important encore, serons-nous de « vrais adorateurs » (Jean 4.23) ou de faux adorateurs ?

Christ a ordonné aux vrais adorateurs d'adorer en esprit et en vérité (Jean 4.24). LʼApôtre Paul a expliqué que nous adorons par lʼEsprit de Dieu (Philippiens 3.3), ce qui veut dire que la véritable adoration ne peut venir que de ceux qui ont été sauvés par la foi dans le Seigneur Jésus-Christ et en les cœurs desquels le Saint-Esprit demeure. Adorer en esprit fait également référence à la bonne attitude de cœur, sans seulement adhérer à des rites et des rituels. Adorer en vérité signifie adorer selon ce que Dieu a révélé à son sujet dans les Écritures. Pour que notre adoration soit biblique, elle doit demeurer dans la doctrine de Christ (2 Jean 1.9, voir aussi Deutéronome 4.12, 12.32, Apocalypse 22.18-19). Le véritable culte repose sur les instructions données dans la Bible et peut être offert avec ou sans livre de confession, règlement ou autre guide ou livre dʼinstruction écrit de la main de l'homme.

LʼÉglise du Ier Siècle pratiquait plusieurs actes de dévotion pour ses cultes d'adoration, à partir desquels on peut déterminer ce qu'implique un culte dʼadoration authentiquement biblique : le repas du Seigneur (Actes 20.7), des prières (1 Corinthiens 14.15-16), des chants à la gloire de Dieu (Éphésiens 5.19), une collecte (1 Corinthiens 16.2), la lecture des Écritures (Colossiens 4.16) et la prédication de la Parole de Dieu (Actes 20.7).

Le repas du Seigneur commémore la mort de Jésus jusquʼà ce quʼil revienne (1 Corinthiens 11.25-26). Notre prière ne doit s'adresser qu'à Dieu seul (Néhémie 4.9, Matthieu 6.9), jamais à un mort, comme c'est le cas dans le catholicisme. Nous ne sommes pas autorisés à employer des accessoires comme des rosaires ou des « roues de prière » bouddhistes pour notre culte. Le plus important : nos prières doivent être en harmonie avec la volonté de Dieu (1 Jean 5.14).

Pour notre culte, nous devons chanter. LʼApôtre Paul a écrit : « dites-vous des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels ; chantez et célébrez de tout votre cœur les louanges du Seigneur ; remerciez constamment Dieu le Père pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ » (Éphésiens 5.19-20). Chanter au Seigneur et les uns aux autres transmet la vérité en musique (Colossiens 3.16).

L'offrande fait partie de la véritable adoration biblique, comme Paul l'a indiqué à lʼéglise de Corinthe : « En ce qui concerne la collecte en faveur des saints, faites, vous aussi, comme je l'ai prescrit aux Églises de la Galatie : que chacun de vous, le dimanche, mette de côté chez lui ce qu'il pourra, en fonction de ses moyens, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour récolter les dons. » (1 Corinthiens 16.1-2) Donner régulièrement pour soutenir l'œuvre du Seigneur est une grande responsabilité. Lʼoccasion de donner doit être considérée comme une profonde bénédiction, non comme un fardeau ou un désagrément (2 Corinthiens 9.7). De plus, les dons volontaires sont la seule méthode explicitement biblique de financement de l'œuvre de lʼÉglise : elle nʼa pas le droit de gérer des entreprises, d'organiser des parties de bingo, des concerts payants, etc. LʼÉglise de Christ nʼest pas censée être une entreprise commerciale (voir Matthieu 21.12-13).

Enfin, la prédication et lʼenseignement sont des ingrédients majeurs du véritable culte biblique. Notre enseignement doit être fondé sur les Écritures seules, le seul moyen dʼéquiper les croyants pour la vie et la piété (2 Timothée 3.16-17). Un prédicateur ou enseignant pieux n'enseigne que la Parole et comptera sur lʼEsprit de Dieu pour accomplir son œuvre dans lʼesprit et le cœur de ses auditeurs, comme Paul lʼa rappelé à Timothée : « prêche la parole, insiste en toute occasion, qu’elle soit favorable ou non, réfute, reprends et encourage. Fais tout cela avec une pleine patience et un entier souci d’instruire » (2 Timothée 4.2). Une réunion dʼéglise sans la Parole de Dieu pour composante majeure nʼest pas un culte dʼadoration biblique.

Adorons Dieu avec une grande passion selon le modèle biblique d'adoration authentique. Nous ne devons pas donner au monde lʼimpression que le culte que nous rendons à notre Dieu est un rituel ennuyeux et sans vie. Nous avons été rachetés du péché. Louons donc notre Créateur comme ses enfants reconnaissants pour ses bénédictions abondantes. « C'est pourquoi, puisque nous recevons un royaume inébranlable, attachons-nous à la grâce qui nous permet de rendre à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec respect et avec piété. » (Hébreux 12.28)


Retour à la page d'accueil en français

Quels sont les ingrédients dʼun culte dʼadoration authentiquement biblique ?