Quelles sont les couronnes célestes que les croyants recevront au ciel ?



 


Question : « Quelles sont les couronnes célestes que les croyants recevront au ciel ? »

Réponse :
Le Nouveau Testament mentionne cinq couronnes célestes qui seront données en récompense aux croyants : la couronne indestructible, la couronne de joie, la couronne de justice, la couronne de gloire et la couronne de vie. Le terme grec traduit par « couronne » est stephanos (la racine du nom d’Étienne le martyr) et signifie « insigne de royauté, prix lors des jeux publics, ou, plus généralement, symbole d’honneur ». Des couronnes étaient employées pour les Jeux grecs antiques : le vainqueur portait une couronne de lauriers sur la tête en récompense de sa victoire à une compétition. Cet honneur athlétique est employé dans le Nouveau Testament comme une image des récompenses célestes promises par Dieu aux fidèles. Le texte qui décrit le mieux l’octroi de ces couronnes est 1 Corinthiens 9.24-25.

1) La couronne indestructible (1 Corinthiens 9.24-25) : « Ne savez-vous pas que les concurrents dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. Tous les athlètes s’imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire ; mais nous, c’est pour une couronne indestructible. » Toutes choses sur terre corruptibles et périront. Jésus nous exhorte à ne pas amasser des trésors sur la terre, « où les mites et la rouille détruisent et où les voleurs percent les murs pour voler. » (Matthieu 6.19) Ce passage rappelle ce que dit Paul de la couronne de lauriers de l’athlète, qui sera vite fanée et détruite. Il n’est pas ainsi de la couronne céleste : si nous persévérons fidèlement, nous recevrons une récompense qui est « un héritage qui ne peut ni se détruire, ni se souiller, ni perdre son éclat. Il vous est réservé dans le ciel, à vous » (1 Pierre 1.3-5)

2) La couronne de justice (2 Timothée 4.8) : « Désormais, la couronne de justice m’est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. » Nous héritons cette couronne par la justice de Christ, sans laquelle elle ne peut être obtenue. Parce qu’elle appartient aux justes et ne peut être prise par la force et la tromperie comme c’est parfois le cas des couronnes terrestres, c’est une couronne éternelle, promise à ceux qui aiment le Seigneur et attendent ardemment son retour. Par notre persévérance face au découragement, à la persécution, à la souffrance ou même à la mort, nous avons la certitude de notre récompense éternelle en Christ (Philippiens 3.20). Cette couronne n’est pas pour ceux qui dépendent de leur propre justice, une attitude qui n’engendre que l’arrogance et l’orgueil, pas le désir d’être avec le Seigneur.

3) La couronne de gloire (1 Pierre 5.4) : « Ainsi, lorsque le souverain berger apparaîtra, vous recevrez la couronne de gloire qui ne perd jamais son éclat. » Le terme gloire est intéressant, car il se réfère à la nature même de Dieu et de ses actes et implique sa grande splendeur et son éclat. Souvenez-vous d’Étienne qui, lapidé à mort, a regardé au ciel et vu la gloire de Dieu (Actes 7.55-56). Ce terme signifie aussi que la louange et l’honneur que nous rendons à Dieu pour ce qu’il est (Ésaïe 42.8, 48.11, Galates 1.5). Les croyants sont richement bénis de pouvoir entrer dans le royaume et recevoir la couronne de gloire, à l’image-même de Christ, comme l’a dit Paul : « J’estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d’être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous » (Romains 8.18).

4) En 1 Thessaloniciens 2.19 il aussi est question de la couronne de gloire, à ceci près que dans la KJV (la plus célèbre version anglaise), il est plutôt question d’une couronne de joie : « En effet, quelle est notre espérance, ou notre joie , ou notre couronne de gloire ? N’est-ce pas vous aussi, devant notre Seigneur Jésus, lors de son retour ? » L’Apôtre Paul nous dit en Philippiens 4.4 : « réjouissez-vous toujours dans le Seigneur » pour la bénédiction abondante qu’il a répandue sur nous dans sa grâce. En tant que chrétiens, nous avons plus de raisons de nous réjouir dans cette vie que n’importe qui d’autre. Luc nous dit qu’il y a de la joie en ce moment-même dans le ciel (Luc 15.7). La couronne de joie sera notre récompense là où Dieu « essuiera toute larme de [nos] yeux » et où « la mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car ce qui existait avant a disparu » (Apocalypse 21.4).

5) La couronne de vie (Apocalypse 2.10) : « Ne redoute pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable va jeter quelques-uns d’entre vous en prison afin que vous soyez mis à l’épreuve, et vous aurez dix jours de détresse. Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie. » Cette couronne est pour tous les croyants, mais elle est particulièrement précieuse à ceux qui souffrent, qui subissent la persécution pour Jésus, même jusqu’à la mort. Dans les Écritures, le terme vie est souvent employé pour exprimer une relation juste avec Dieu. Jésus a dit : « je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance » (Jean 10.10). Tout comme l’air, la nourriture et l’eau sont nécessaires à la vie physique, Jésus est nécessaire à la vie spirituelle. Il est Celui qui donne « l’eau vive », « le pain de vie » (Jean 4.10, 6.35). Notre vie terrestre prendra fin, mais tous ceux qui viennent à Dieu par Jésus ont cette promesse extraordinaire : « Et voici ce qu’il nous a lui-même promis : c’est la vie éternelle » (1 Jean 2.25).

Jacques dit que cette couronne de vie est pour tous ceux qui aiment Dieu (Jacques 1.12). La question est alors de savoir comment exprimer notre amour pour Dieu. L’Apôtre Jean répond : « En effet, l’amour envers Dieu consiste à respecter ses commandements. Or, ses commandements ne représentent pas un fardeau. » (1 Jean 5.3) En tant que ses enfants, nous devons garder ses commandements et lui obéir fidèlement. Ainsi, puissions-nous supporter les inévitables épreuves, douleurs, chagrins et tribulations de la vie et toujours aller de l’avant « en gardant les regards sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection » (Hébreux 12.2), afin de recevoir la couronne de vie qui nous attend.


Retour à la page d'accueil en français

Quelles sont les couronnes célestes que les croyants recevront au ciel ?