Pourquoi est-il important dʼétudier la Bible dans son contexte ? En quoi est-ce un problème de citer des versets hors contexte ?



 


Question : « Pourquoi est-il important dʼétudier la Bible dans son contexte ? En quoi est-ce un problème de citer des versets hors contexte ? »

Réponse :
Il est important dʼétudier des passages et les histoires bibliques dans leur contexte. Prendre des versets hors de leur contexte mène à toutes sortes dʼerreurs dʼinterprétation. Voici quatre principes à prendre en compte pour comprendre le contexte : le sens littéral (ce que le texte dit), le contexte historique (les événements de lʼhistoire, à qui elle est adressée et comment on la comprenait à lʼépoque), la grammaire (la phrase ou le paragraphe dans lesquels on retrouve un mot ou une expression) et la synthèse (comparaison avec dʼautres passages bibliques). Le contexte est crucial pour lʼexégèse biblique. Après avoir examiné le contexte littéral, historique et grammatical dʼun passage, il faut se concentrer sur la structure du livre, du chapitre, puis du paragraphe. Tout cela fait partie du « contexte ». Pour comparer, cʼest comme regarder la carte du monde sur Google Maps, puis zoomer progressivement sur une maison.

Citer des passages et versets hors contexte et presque toujours cause de malentendu. Par exemple, en prenant lʼexpression « Dieu est amour » (1 Jean 4.7-16) hors de son contexte, on pourrait penser que notre Dieu aime tout et tout le monde à tout moment, dʼun amour débordant et romantique. Mais dans ce contexte littéral et grammatical, « amour » fait référence à agape, dont lʼessence est le sacrifice au profit dʼun autre, pas un attachement sentimental ou romantique. Le contexte historique est également crucial, puisque Jean sʼadresse à des croyants de lʼÉglise du Ier Siècle et les enseigne, non sur lʼamour de Dieu, mais sur la manière de distinguer les croyants authentiques des faux enseignants. Le véritable amour, sacrificiel et bénéfique, caractérise le croyant authentique (verset 7), ceux qui nʼaiment pas nʼappartiennent pas à Dieu (verset 8) et Dieu nous a aimés avant que nous ne lʼaimions (versets 9-10), ce pourquoi nous devons nous aimer les uns les autres afin de manifester que nous lui appartenons (verset 11-12).

De plus, garder lʼexpression « Dieu est amour » dans le contexte de lʼensemble des Écritures (synthèse) nous empêchera dʼarriver à la conclusion erronée, mais très répandue, que Dieu est uniquement amour ou que son amour est plus grand que ses autres attributs. De nombreux autres passages nous montrent quʼil est aussi saint et juste, fidèle et digne de confiance, miséricordieux et plein de grâce, doux et compatissant, omnipotent, omniprésent et omniscient, avec beaucoup dʼautres caractéristiques. Nous savons aussi par dʼautres passages que Dieu nʼaime pas seulement, mais quʼil déteste aussi (Psaume 11.5).

La Bible est la Parole de Dieu, littéralement « inspirée de Dieu » (2 Timothée 3.16), et nous devons la lire, lʼétudier et la comprendre à lʼaide de bonnes méthodes dʼétude biblique, en comptant toujours sur lʼillumination du Saint-Esprit pour nous guider (1 Corinthiens 2.14). Notre étude sʼaméliore beaucoup en tenant compte du contexte. Il nʼest pas difficile de trouver des passages en contradiction apparente avec dʼautres, mais en examinant attentivement leur contexte et en nous référant à lʼensemble des Écritures, on peut en comprendre le sens et ces contradictions sʼexpliquent. « Le contexte est roi » vaut dire que sens dʼune phrase est souvent donné par son contexte. Ignorer le contexte est donc un énorme désavantage.


Retour à la page d'accueil en français

Pourquoi est-il important dʼétudier la Bible dans son contexte ? En quoi est-ce un problème de citer des versets hors contexte ?