Qu’est-ce qui constitue un mariage selon la Bible ?



 


Question : « Qu’est-ce qui constitue un mariage selon la Bible ? »

Réponse :
La Bible ne dit pas clairement à partir de quand un couple est marié devant Dieu. Il y a trois points de vue courants :
1) Un couple est marié devant Dieu dès lors leur mariage a une valeur légale et officielle.
2) Un couple est marié devant Dieu dès lors que leur union a fait l’objet d’une cérémonie de mariage formelle.
3) Un couple est marié devant Dieu dès lors qu’il a des relations sexuelles.

Nous allons étudier ces trois points de vue et analyser leurs forces et faiblesses respectives.

1) Un couple est marié devant Dieu dès lors que leur mariage a une valeur légale et officielle. Les partisans de ce point de vue s’appuient généralement sur le commandement biblique de soumission aux autorités (Romains 13.1-7, 1 Pierre 2.17). L’argument est que, si un gouvernement exige certaines démarches administratives pour qu’un mariage soit reconnu, alors tout couple doit s’y soumettre. C’est parfaitement biblique, tant que ces exigences sont raisonnables et ne contredisent pas la Parole de Dieu. Romains 13.1-2 nous dit : « Que chacun se soumette aux autorités qui nous gouvernent, car toute autorité vient de Dieu, et celles qui existent ont été établies par Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. »

Ce point de vue pose cependant un certain nombre de problèmes. D’abord, les mariages existaient déjà avant l’apparition de gouvernements organisés. Pendant des milliers d’années, les gens se sont mariés sans aucun certificat de mariage ni aucune exigence particulière. Ensuite, encore aujourd’hui, il y a des pays où le gouvernement ne reconnaît pas les mariages. Par ailleurs, certains gouvernements ont des exigences anti-bibliques pour qu’un mariage soit reconnu. Par exemple, certains pays exigent l’on célèbre tout mariage quel qu’il soit dans une église catholique, selon les enseignements catholiques et par un prêtre catholique. Pour ceux qui sont en désaccord avec l’Église catholique et sa conception du mariage comme un sacrement, il ne serait évidemment pas biblique de l’accepter.

2) Un couple est marié devant Dieu quand il a célébré une cérémonie de mariage formelle. Certains exégètes interprètent l’épisode où Dieu amène Ève à Adam (Genèse 2.22) comme une première « cérémonie » de mariage, avec Dieu pour officiant, de même qu’aujourd’hui, un père « donne » sa fille lors du mariage. En Jean 2, Jésus a assisté à un mariage, ce qu’il n’aurait pas fait s’il ne l’approuvait pas. Le fait que Jésus soit présent à un mariage ne signifie cependant pas que Dieu exige une cérémonie de mariage, mais cela montre que celle-ci est acceptable à ses yeux. Presque toutes les cultures de l’histoire de l’humanité avaient une forme de cérémonie nuptiale. Dans chaque culture, un événement, acte, contrat ou serment scelle une union maritale.

3) Un couple est marié devant Dieu à partir du moment où il a des relations sexuelles. Certains pensent qu’un mariage n’est pas reconnu par Dieu tant qu’il n’a pas été consommé physiquement, d’autres qu’un homme et une femme qui ont des rapports sexuels sont de ce fait mariés aux yeux de Dieu. Ce point de vue a pour fondement le fait que les rapports sexuels entre un homme et sa femme constituent l’accomplissement final du principe selon lesquels les époux deviennent « une seule chair » (Genèse 2.24, Matthieu 19.5, Éphésiens 5.31). Dans ce sens, la relation sexuelle est effectivement le « sceau » du mariage. Cependant, l’idée selon laquelle des relations sexuelles reviennent à un mariage n’est pas biblique. Si un couple est marié légalement et cérémoniellement, mais que pour une raison quelconque, il ne peut pas avoir de relations sexuelles, il n’en est pas moins considéré comme marié.

Nous savons que Dieu n’assimile pas les relations sexuelles au mariage, puisque l’Ancien Testament fait souvent la distinction entre épouse et concubine. Par exemple, 2 Chroniques 11.21 dit d’un ancien roi : « Roboam aimait Maaca, la petite-fille d’Absalom, plus que toutes ses femmes et concubines. Il eut 18 femmes et 60 concubines. » Dans ce verset, les concubines, qui avaient des relations sexuelles avec le roi Roboam, ne sont pas considérées comme ses épouses et sont citées à part.

De plus, 1 Corinthiens 7.2, indiquent que le sexe avant le mariage est une pratique immorale. Si les relations sexuelles faisaient qu’un couple est marié, alors elles n’auraient plus rien d’immoral. Il n’y a absolument aucun fondement biblique pour affirmer qu’un couple non marié, ayant eu des relations sexuelles, puisse se déclarer marié, et que par conséquent, tous ses rapports sexuels futurs seront moraux et honoreront Dieu.

Alors, qu’est ce qui constitue un mariage aux yeux de Dieu ? Il semble que les principes suivants doivent être respectés :
1) Pour autant que les exigences soient raisonnables et n’aillent pas à l’encontre de la Bible, un couple doit toujours rechercher la reconnaissance officielle des autorités.
2) Il doit aussi respecter les traditions culturelles et familiales qui confèrent à son union une reconnaissance sociale.
3) Pour autant qu’il est possible, il doit consommer le mariage par des relations sexuelles afin d’accomplir le principe « une seule chair » dans sa dimension physique.

Qu’advient-il si un ou plusieurs de ces principes ne sont pas appliqués ? Dans ce cas, le couple est-il toujours considéré comme marié aux yeux de Dieu ? En définitive, c’est entre Dieu et le couple. Dieu connaît nos cœurs (1 Jean 3.20) et sait faire la différence entre un véritable engagement marital et nos tentatives de justifier l’immoralité sexuelle.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce qui constitue un mariage selon la Bible ?