Quʼest-ce quʼune conscience marquée au fer rouge ?



 


Question : « Quʼest-ce quʼune conscience marquée au fer rouge ? »

Réponse :
Lʼexpression « conscience marquée au fer rouge » apparaît en 1 Timothée 4.2. Notre conscience est un don de Dieu, qui demeure en chacun de nous et nous permet de distinguer le bien du mal (Romains 2.15). Si notre conscience est « marquée au fer rouge », cela veut dire quʼelle est devenue insensible. Une telle conscience ne fonctionne pas correctement, comme si une « cicatrice spirituelle » nous empêchait de distinguer le bien du mal. Comme la peau dʼun animal marqué au fer rouge devient insensible à la douleur, le cœur dʼune personne dont la conscience est marquée au fer rouge devient insensible à ses avertissements.

Paul décrit ceux dont la conscience est marquée au fer rouge en 1 Timothée 4.1-2 : « Mais lʼEsprit dit expressément que, dans les derniers temps, certains abandonneront la foi pour sʼattacher à des esprits trompeurs et à des doctrines de démons, car ils seront égarés par lʼhypocrisie de menteurs dont la conscience est marquée au fer rouge ». Ce passage nous apprend trois choses sur les faux enseignants qui conduisent les autres à lʼapostasie :
1) ils sont les porte-parole de mauvais esprits, puisqu’ils enseignent « des doctrines de démons »,
2) ce sont des hypocrites et des menteurs, qui portent un masque de sainteté, mais sont remplis de mensonge et
3) ils sont sans scrupules, puisque leur conscience est marquée au fer rouge. Tout cela explique beaucoup de choses. Comment les faux docteurs peuvent-ils mentir sans aucune honte et tromper sans aucun scrupule ? Parce que leur conscience est marquée au fer rouge, si bien qu’ils ne sentent plus qu’il est mal de mentir.

Précédemment dans la même Épître, Paul oppose la « bonne conscience » à la « conscience marquée au fer rouge » : « le projet de Dieu […] s’accomplit dans la foi » et l’amour « provien[t] d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sincère » (1 Timothée 1.4-5). Une bonne conscience est libre de toute culpabilité et capable de distinguer le bien du mal. Une personne avec une bonne conscience maintient son intégrité et est en communion avec ceux qui « march[ent] dans la lumière, tout comme [Jésus] lui-même est dans la lumière » (1 Jean 1.7). Les mensonges du diable sont anathèmes pour ceux qui ont une bonne conscience. Au lieu de croire les mensonges des apostats, ils « combat[tent] le bon combat en gardant la foi et une bonne conscience » (1 Timothée 1.18-19).

Proverbes 6.27 pose la question rhétorique suivante pour illustrer les conséquences de lʼadultère : « Peut-on prendre du feu contre soi sans que les habits ne sʼenflamment ? » On pourrait la paraphraser par rapport aux faux enseignements : « Un apostat peut-il enseigner les mensonges brûlants de lʼenfer sans que sa conscience nʼen soit marquée au fer rouge ? »


Retour à la page d'accueil en français

Quʼest-ce quʼune conscience marquée au fer rouge ?