Comment les hommes connaissaient-ils Dieu avant la Bible ?



 


Question : « Comment les hommes connaissaient-ils Dieu avant la Bible ? »

Réponse :
Les hommes qui nʼavaient pas accès à la Parole écrite de Dieu nʼétaient pas pour autant privés de la capacité de le recevoir, de le comprendre et de lui obéir. En fait, il y a beaucoup de régions du monde aujourdʼhui où les Bibles ne sont pas disponibles, mais où les hommes ont entendu parler de Dieu. Le problème est celui de la révélation : Dieu révèle à lʼhomme ce quʼil veut que nous sachions de lui. Il nʼy a pas toujours eu de Bible, mais il y a toujours eu des moyens par lesquels lʼhomme pouvait recevoir et comprendre la révélation de Dieu. Il y a deux catégories de révélation : générale et spéciale.

La révélation générale concerne ce que Dieu a communiqué à toute lʼhumanité, de manière universelle. Lʼaspect externe de la révélation générale est constitué de tout ce dont Dieu doit être la cause ou la source : parce que ces choses existent et que leur existence doit avoir une cause, Dieu existe donc aussi. Romains 1.20 dit : « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait. Ils sont donc inexcusables. » Tous les hommes et femmes partout peuvent regarder la création et savoir que Dieu existe. Le Psaume 19.1-4 explique aussi que la création parle clairement de Dieu dans un langage compris de tous. « Ce nʼest pas un langage, ce ne sont pas des paroles, on nʼentend pas leur son. » (Verset 3) La révélation naturelle est claire. Nul nʼa lʼexcuse de lʼignorance. Lʼathée nʼa pas dʼalibi et lʼagnostique nʼa pas dʼexcuse.

Un autre aspect de la révélation générale, de ce que Dieu a révélé à tous, est interne, dans notre conscience. « Ce quʼon peut connaître de Dieu est évident pour eux. » (Romains 1.19) Les hommes, parce quʼils ont une part immatérielle, sont conscients que Dieu existe. Ces deux aspects de la révélation générale sont illustrés par de nombreuses histoires de missionnaires rencontrant des tribus autochtones n’ayant jamais vu une Bible ou entendu parler de Jésus, mais qui, quand le plan du salut leur a été présenté, savaient que Dieu existait parce quʼils en voyaient des preuves dans la nature et quʼils avaient besoin dʼun Sauveur parce que leur conscience les convainquait de leur péché et de leur besoin de lui.

En plus de la révélation générale, il y a la révélation spéciale, par laquelle Dieu se révèle lui-même, et sa volonté, à lʼhumanité. La révélation spéciale nʼest pas accordée à tous, mais seulement à certaines personnes, à des moments précis. Voici quelques exemples bibliques de moyens employés par la révélation spéciale : le sort (Actes 1.21-26, voir aussi Proverbes 16.33), lʼurim et le thummim (un sort particulier, employé par le grand-prêtre ; voir Exode 28.30, Nombres 27.21 , Deutéronome 33.8, 1 Samuel 28.6 et Esdras 2.63), les rêves et les visions (Genèse 20.3, 6, Genèse 31.11-13, 24, Joël 2.28), les apparences de lʼange de lʼÉternel (Genèse 16.7-14, Exode 3.2, 2 Samuel 24.16, Zacharie 1.12) et le ministère des prophètes (2 Samuel 23.2, Zacharie 1.1). Ces références ne sont pas une liste exhaustive, mais quelques exemples pertinents de ce type de révélation.

La Bible, telle que nous la connaissons, est aussi une forme de révélation spéciale. Elle est cependant à part, parce quʼelle contient aussi dʼautres formes de révélation spéciale qui sont inutiles pour aujourdʼhui. Même pour Pierre, qui, avec Jean, avait vu Jésus parler avec Moïse et Élie sur le Mont de la Transfiguration (Matthieu 17, Luc 9), cette expérience spéciale était inférieure à la « parole [certaine] des prophètes[, à laquelle] vous faites bien de […] prêter attention » (2 Pierre 1.19). Cela est dû au fait que la Bible est le support écrit de toute lʼinformation à laquelle Dieu veut que nous ayons accès à propos de lui et de son plan. En fait, la Bible contient tout ce que nous avons besoin de savoir pour avoir une relation avec Dieu.

On voit donc que, déjà avant que la Bible dont nous disposons aujourdʼhui ne soit disponible, Dieu a employé de nombreux moyens pour se révéler et faire connaître sa volonté à lʼhumanité. Cʼest merveilleux de voir la diversité des formes quʼil a employées. Cela nous remplit de reconnaissance à Dieu pour sa Parole écrite, quʼil nous a donnée et préserve pour nous aujourdʼhui. Nous ne sommes pas dépendants de quelquʼun dʼautre pour savoir ce que Dieu a dit : nous pouvons nous-mêmes étudier sa Parole !

La révélation la plus claire de Dieu est évidemment son Fils Jésus-Christ (Jean 1.14, Hébreux 1.3). Le fait quʼil a pris forme humaine et est descendu sur cette terre pour vivre parmi nous en disait déjà long. Quand il est mort sur la croix pour nos péchés, aucun doute nʼétait plus possible sur lʼamour de Dieu (1 Jean 4.10).


Retour à la page d'accueil en français

Comment les hommes connaissaient-ils Dieu avant la Bible ?