Que dit la Bible de la confiance envers autrui ?


Question : « Que dit la Bible de la confiance envers autrui ? »

Réponse :
Le roi David a dit au sujet de la confiance aux autres : « Mieux vaut chercher un refuge en l'Éternel que de mettre votre confiance dans l'homme ; mieux vaut chercher un refuge en l'Éternel que de mettre votre confiance dans les grands. » (Psaume 118.8-9) David parle par expérience, ayant été trahi plusieurs fois par des proches (voir Psaume 41.9). Au lieu de se laisser envahir par l'amertume au point de ne plus faire confiance à personne, il a appris et enseigné à d'autres cette vérité simple : les hommes pécheurs nous décevront toujours, mais nous pouvons faire confiance à Dieu. Salomon, le fils de David, a également appris cette leçon et a ajouté qu'il vaut mieux avoir confiance en Dieu qu'en nous-mêmes (Proverbes 3.5-6).

Même si les autres nous décevront parfois et que nous ne sommes nous-mêmes pas toujours dignes de confiance, nous pouvons et devons néanmoins faire confiance envers autrui à des degrés divers. Sans confiance, aucune relation sincère n'est possible. C'est précisément parce que nous savons que Dieu ne nous décevra jamais que nous pouvons faire confiance aux autres. Il est la source de notre sécurité, si bien que nous sommes libres de faire confiance aux autres et d’éprouver la joie que cela nous apporte. La confiance est pour ainsi dire inséparable de l'amour du prochain. Une véritable intimité n'est possible que par l'honnêteté et la confiance. La confiance est nécessaire pour porter les fardeaux les uns des autres (Galates 6.2) et pour « veill[er] les uns sur les autres pour nous inciter à l'amour et à de belles œuvres » (Hébreux 10.24). Il faut de la confiance pour confesser nos péchés les uns aux autres (Jacques 5.16) et partager nos besoins (Jacques 5.14, Romains 12.15). La confiance est requise dans toutes les relations humaines, surtout pour le fonctionnement sain de la famille de Christ.

Les chrétiens doivent s'efforcer d'être dignes de confiance. Jésus a dit clairement que ses disciples doivent tenir parole (Matthieu 5.37), de même que Jacques (Jacques 5.12). Les chrétiens doivent être discrets et ne pas calomnier les autres (Proverbes 16.28, 20.19, 1 Timothée 5.13, 2 Timothée 2.16). Nous devons aussi dire la vérité si besoin est et contribuer à restaurer de ce que le péché a détruit (Matthieu 18.15-17, Galates 6.1). Nous devons dire la vérité dans l'amour (Éphésiens 4.15, 1 Pierre 3.15) et « [s']efforce[r] de [s]e présenter devant Dieu comme un homme qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n'a pas à rougir mais qui expose avec droiture la parole de la vérité » (2 Timothée 2.15). Nous devons aussi prendre soin les uns des autres (Jacques 2.14-17, 1 Jean 3.17-18, 4.20-21). Tout cela fait de nous des gens dignes de confiance. Les autres doivent savoir qu'ils peuvent nous faire confiance, grâce au Saint-Esprit qui agit en nous (2 Corinthiens 3.18, Philippiens 1.6, Galates 5.13-26).

Faire confiance aux autres n'est pas toujours naturel ni facile. Il est sage de prendre le temps de connaître les autres et de ne pas leur accorder une confiance aveugle, à l'exemple de Jésus, qui s'éloignait parfois des foules (Jean 2.23-25, 6.15). Il est parfois difficile de trouver l'équilibre entre faire confiance et se protéger soi-même à cause des blessures et craintes du passé. Si nous n'arrivons à faire confiance à personne, nous ferions bien de nous remettre en question et, si nécessaire, de demandes à Dieu de guérir les blessures de notre cœur.

La Bible nous apprend à de nouveau faire confiance aux autres après avoir été déçus. La première étape, et la plus importante, est de se confier en Dieu. Si nous savons que, quoi que les hommes puissent nous faire, Dieu sera toujours là pour nous, fidèle et digne de confiance, cela nous aidera à faire face à la trahison et à la déception. Le Psaume 118.6 dit : « L'Éternel est pour moi, je n’ai peur de rien : que peuvent me faire des hommes ? » Lire la Parole de Dieu en faisant particulièrement attention à ce qu'elle dit de sa fidélité nous fera du bien. La prière est vitale. Nous devons nous souvenir que Dieu est là et qu'il nous aime, surtout si nous avons l'impression qu'il a trahi notre confiance en permettant que nous soyons blessés.

La deuxième étape pour apprendre à refaire confiance aux autres après avoir été trahi est de pardonner. Comme Jésus l'a dit à Pierre, si un frère qui a péché contre nous soixante-dix-sept fois en un jour vient vers nous pour demander pardon, nous devons lui pardonner (Matthieu 18.21-22). L'idée n'est pas que nous pouvons cesser de pardonner la soixante-dix-huitième fois, mais que nous devons toujours continuer à pardonner. Cela ne veut pas dire que si quelqu'un trahit notre confiance à plusieurs reprises sans se repentir, nous devons continuer à passer du temps avec lui ni nous rendre davantage vulnérables ; mais nous ne devons pas garder de rancœur ou laisser l'attitude de cette personne affecter notre relation avec les autres (Hébreux 12.14-15). Si elle se repent d'un cœur sincère, même après avoir trahi et abusé de notre confiance, nous devons lui pardonner pleinement et même chercher petit à petit à restaurer notre relation et à rétablir la confiance. Dans le cadre de son enseignement sur le pardon, Jésus a raconté une parabole : un serviteur à qui son maître avait remis une grande dette est sorti et a fait preuve de cruauté et d'une attitude de jugement envers un autre serviteur qui lui devait une petite somme. L'attitude de ce serviteur est un contre-exemple pour nous, qui nous rappelle que nous devons pardonner. Dieu nous a remis une dette bien plus grande que celle que les autres peuvent avoir envers nous (Matthieu 18.23-35).

Enfin, cela vaut la peine de répéter qu'à mesure que nous apprenons à faire confiance aux autres, nous devons aussi nous efforcer d'être nous-mêmes dignes de confiance, car c'est ce que Dieu veut pour nous. Les autres doivent savoir qu'ils peuvent venir vers nous en toute sécurité (Proverbes 3.29) et que nous garderons pour nous ce qu'ils nous confient (Proverbes 11.13). Notre vie doit être caractérisée par l'honnêteté (Proverbes 12.22) et la disposition à soutenir nos amis (Proverbes 17.17). Nous passons tous par des moments difficiles, pendant lesquels nous avons d'autant plus besoin d'amis. Il y a des moments où nous décevons tous les autres, mais nous devons nous efforcer de « [n]ous conduire d'une manière digne de l'appel que [n]ous av[ons] reçu. En toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l'amour » (Éphésiens 4.1-2).

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible de la confiance envers autrui ?