Dois-je confesser mon adultère à mon conjoint ?



 


Question : « Dois-je confesser mon adultère à mon conjoint ? »

Réponse :
De nombreux chrétiens qui ont eu le malheur de succomber à la tentation de lʼadultère sont confrontés au dilemme de savoir sʼils doivent confesser leur péché à leur conjoint. Les « experts » du monde encouragent généralement les adultères à garder leurs infidélités pour eux en affirmant que la confession fera encore plus de mal. Le problème est que cela heurte notre conscience et empêche la restauration de la relation que la confession rend possible. Jacques 5.16 dit : « Avouez-vous vos fautes les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. »

Lʼattitude de lʼApôtre Paul : « Cʼest pourquoi je mʼefforce dʼavoir constamment une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes » (Actes 24.16) est sage. Lʼadultère est dʼabord un péché contre Dieu, mais la Bible dit aussi que nos corps ne nous appartiennent pas, mais appartiennent à notre conjoint (1 Corinthiens 7.4). Lʼacte sexuel symbolise lʼunion devant Dieu du couple marié (1 Corinthiens 6.15-16). Par conséquent, la personne qui a commis lʼadultère doit prier et laisser le Saint-Esprit la guider pour confesser son infidélité au moment approprié.

Une conscience coupable ne sera pas apaisée rien quʼen lʼignorant. Au contraire, cela peut provoquer des séquelles psychologiques, et même physiques. Même sʼil est toujours difficile dʼavouer son infidélité à son conjoint, cʼest nécessaire, non seulement pour lʼintégrité du mariage, mais aussi pour notre relation avec Dieu, pour apaiser notre conscience et vivre une vie de sainteté.


Retour à la page d'accueil en français

Dois-je confesser mon adultère à mon conjoint ?