La distinction entre clergé et laïcs est-elle biblique ?


Question : « La distinction entre clergé et laïcs est-elle biblique ? »

Réponse :
Les termes clergé et laïcs, employés aujourd'hui dans le langage courant pour distinguer le croyant « en chaire » des autres, n'apparaissent pas dans la Bible. Nous avons des appels et des dons différents (Romains 12.6), mais nous sommes tous au service du Seigneur (Romains 14.4).

Paul considérait Tychique comme son « frère » et son « compagnon de service » (Colossiens 4.7). Il parle de la même manière d'Épaphras (Colossiens 1.7). Il parle de « mon frère Épaphrodite, mon collaborateur et mon compagnon de combat » (Philippiens 2.25). Paul et Timothée se qualifient eux-mêmes de « serviteurs » de l'église de Corinthe (1 Corinthiens 4.5). Pierre décrit Silas comme son « frère fidèle » (1 Pierre 5.12). Les Apôtres ne faisaient aucune différence entre eux et les autres dans le contexte du service de Christ : ils se considéraient comme les collaborateurs de tous les croyants.

La distinction entre le ministère « à plein temps » et « laïc » est apparu quand les églises ont cessé de choisir leurs responsables en leur sein pour les faire venir d'ailleurs. Au moins pendant le premier siècle de l'histoire de l’Église, la plupart des assemblées reconnaissaient que Dieu pouvait agir par chacun de leurs membres, qu'il les appelait et les rendait capables d'assumer des responsabilités. C'est ce que révèlent pratiquement toutes les références aux responsables locaux dans le Nouveau Testament, qu'il s'agisse des pasteurs, des anciens ou des intendants. Comparez par exemple 1 Timothée 3.1-7 et 5.17-20 à Actes 20.17-38 ; autre exemple : Tite 1.5-9.

Petit à petit, les choses ont changé, si bien que, dans certaines régions du monde chrétien, la figure du serviteur de Dieu « professionnel » a commencé à émerger, comme représentant de l’Église, tandis que les autres étaient considérés comme de simples membres, non comme des serviteurs de Jésus-Christ au même titre que lui. C'est ainsi qu'est apparu le système hiérarchique qui a accru la distance entre clergé et laïcs.

Il faut garder à l'esprit des passages comme 1 Corinthiens 12-14, une grande partie de l'Épître aux Éphésiens et Romains 12, qui mettent l'accent sur le fait que tous les croyants sont frères en Jésus-Christ et sur l'humilité dont nous devons tous faire preuve dans l'exercice de nos dons spirituels.

English


Retour à la page d'accueil en français

La distinction entre clergé et laïcs est-elle biblique ?