Comment la Chute a-t-elle affecté l’humanité ?



 


Question : « Comment la Chute a-t-elle affecté l’humanité ? »

Réponse :
« C’est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, de même la mort a atteint tous les hommes. » (Romains 5.12) Les effets de la Chute sont nombreux et étendus. Le péché affecte tous les aspects de notre être, notre vie sur terre et notre destinée éternelle.

Un des effets les plus immédiats de la Chute a été la séparation de l’humanité avec Dieu. Dans le jardin d’Éden, Adam et Ève étaient en communion parfaite avec Dieu. Quand ils se sont rebellés contre lui, cette communion a été brisée. Ils ont pris conscience de leur péché et ont eu honte devant lui. Ils se sont cachés de lui (Genèse 3.8-10), ce que l’homme continue de faire depuis. Notre communion avec lui ne peut être restaurée que par Christ, car en lui, nous sommes rendus justes et purs aux yeux de Dieu, comme l’étaient Adam et Ève avant leur péché. « Celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu. » (2 Corinthiens 5.21)

À cause de la Chute, la mort est devenue une réalité et toute la création lui a été soumise. Toute vie humaine, animale et végétale meurt. « La création tout entière soupire » (Romains 8.22) et attendant le moment où Christ reviendra la libérer des effets de la mort. À cause du péché, la mort est une réalité inévitable à laquelle nous sommes tous soumis. « En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Romains 6.23) Pire encore, non seulement nous mourons, mais si nous mourons sans Christ, nous expérimenterons la mort éternelle.

Un autre effet de la Chute est que les hommes ont perdu de vue ce pourquoi ils ont été créés. L’homme existe avant tout et par-dessus-tout pour glorifier Dieu et se réjouir en lui pour toujours (Romains 11.36, 1 Corinthiens 6.20, 1 Corinthiens 10.31, Psaume 86.9). L’amour de Dieu est donc au cœur de toute morale et bonté. À l’opposé, il y a le choix de l’auto-divinisation. L’égoïsme est l’essence même de la Chute et entraîne tous les autres crimes contre Dieu. Le péché nous renferme sur nous-mêmes, comme le confirment nos vies. Nous attirons l’attention sur nous-mêmes, sur nos qualités et ce que nous avons accompli. Nous minimisons nos failles. Nous recherchons des faveurs et occasions spéciales qui nous donnent un avantage sur les autres. Nous veillons jalousement à l’assouvissement de nos besoins et envies tout en ignorant ceux des autres. Bref, nous usurpons la place de Dieu en nous asseyant nous-mêmes sur le trône de nos vies.

Quand Adam a choisi de se rebeller contre son Créateur, il a perdu son innocence et encouru la peine de la mort physique et spirituelle. Son esprit, ainsi que celui de ses successeurs, ont été obscurci par le péché. L’Apôtre Paul a dit des païens : « Comme ils n’ont pas jugé bon de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence déréglée » (Romains 1.28). Il a écrit aux Corinthiens que « le dieu de ce monde a aveuglé l’intelligence [des incroyants] afin qu’ils ne voient pas briller l’éclat que projette l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu » (2 Corinthiens 4.4). Jésus a dit : « moi, la lumière, je suis venu dans le monde afin que quiconque croit en moi ne reste pas dans les ténèbres » (Jean 12.46). Paul a rappelé aux Éphésiens : « si autrefois vous étiez ténèbres, maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur » (Éphésiens 5.8). Nous sommes sauvés pour « ouvrir les yeux [des incroyants] pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu » (Actes 26.18).

La Chute a corrompu la nature humaine. Paul parle de ceux « dont la conscience est marquée au fer rouge » (1 Timothée 4.2) et dont l’esprit est spirituellement obscurci à cause de leur rejet de la vérité (Romains 1.21). Dans cet état, l’homme est absolument incapable de faire ou de choisir ce qui plaît à Dieu, sauf par la grâce divine. « En effet, la nature humaine tend à la révolte contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu et qu’elle n’en est même pas capable. » (Romains 8.7)

Sans la régénération surnaturelle du Saint-Esprit, tous les hommes demeureraient dans cet état déchu, mais, dans sa grâce, sa miséricorde et son amour, Dieu a envoyé son Fils mourir sur la croix et prendre sur lui la punition de nos péchés, pour nous réconcilier avec Dieu et nous ouvrir la voie de la vie éternelle. Ce qui a été perdu par la Chute est retrouvé à la Croix.


Retour à la page d'accueil en français

Comment la Chute a-t-elle affecté l’humanité ?