Un chrétien peut-il s'engager en politique ?


Question : « Un chrétien peut-il s'engager en politique ? »

Réponse :
La question de l'engagement chrétien en politique suscite des réactions très vives. La Bible ne l'aborde pas directement, mais elle contient un certain nombre de principes à prendre en compte. Le chrétien qui réfléchit à s'engager en politique doit réfléchir à ces principes et rechercher la volonté de Dieu pour sa vie par la prière.

Les pays où les décideurs politiques sont élus par les citoyens sont des pays libres, tandis qu'il y a beaucoup d'autres pays dans le monde où les chrétiens sont opprimés et persécutés par des gouvernements qu'ils n'ont pas le pouvoir de changer, qui les haïssent pour leur foi et cherchent à les faire taire. Ces croyants annoncent l'Évangile de Jésus-Christ au péril de leur vie. Ailleurs, les chrétiens ont le droit de s'exprimer librement et de choisir leurs dirigeants sans crainte pour eux-mêmes et leurs familles.

Nos élus ont une grande influence sur les libertés dont nous jouissons. Ils ont le pouvoir de décider de protéger ou de restreindre le droit des citoyens à adorer Dieu et à annoncer l'Évangile. Ils peuvent mener leur nation vers la justice ou vers le désastre moral. Il est clair que plus il y a de chrétiens engagés au sein du gouvernement, quel que soit leur niveau de responsabilité, mieux la liberté religieuse sera préservée. Les chrétiens engagés en politique peuvent apporter des changements dont la culture a désespérément besoin, à l'image de ce politicien anglais du XIX° Siècle, William Wilberforce, qui a lutté pendant plusieurs décennies pour l'abolition de l'épouvantable trafic d'esclaves qui fleurissait à son époque. Sa campagne abolitionniste a finalement été couronnée de succès, si bien qu'il est aujourd'hui couvert d'honneur pour son courage et son dévouement à la défense des principes chrétiens.

En même temps, on dit que le pouvoir politique corrompt. Ceux qui s'y impliquent, même avec les meilleurs intentions, risquent d'être corrompues par un système fondé sur le pouvoir. Les décideurs politiques, surtout de haut niveau, sont sans cesse l'objet de l'attention de tous ceux qui cherchent à obtenir leurs faveurs afin de promouvoir leurs intérêts. Partout où il y a de l'argent et du pouvoir, la convoitise et la cupidité ne sont jamais loin. Les chrétiens impliqués dans les systèmes politiques du monde sont en danger constant et doivent prendre garde à demeurer dans le monde, mais pas du monde. Le principe qui dit que « les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs » s'applique certainement mieux aux hautes sphères du pouvoir (1 Corinthiens 15.33) qu'à n'importe quel autre domaine de vie.

Jésus a dit que son royaume n'est pas de ce monde (Jean 18.36). Le royaume de Christ n'est pas lié aux systèmes politiques terrestres et aux gouvernements des nations. Les chrétiens du monde doivent se soucier des choses spirituelles, pas temporelles. Il n'y a rien de mal à ce que les chrétiens s'impliquent en politique, tant qu'ils se souviennent que nous sommes appelés à être les ambassadeurs de Christ sur terre. C'est notre première mission : notre objectif est d'appeler les autres à être réconciliés avec Dieu par Jésus (2 Corinthiens 5.20).

Un chrétien doit-il s'engager en politique ? Pour certains, la réponse sera clairement non, tandis que pour d'autres, elle sera clairement oui. Il s'agit d'une décision personnelle, qui doit être prise après beaucoup de prière et pour laquelle nous avons besoin de la sagesse de Dieu, qu'il promet à ceux qui la recherchent d'un cœur sincère (Jacques 1.5). Les politiciens chrétiens doivent se souvenir que leur fidélité à Dieu passe avant les obligations liées à leur fonction. Paul dit que quoi que nous fassions, nous devons tout faire pour la gloire de Dieu et non la nôtre (1 Corinthiens 10.31, Colossiens 3.17). Un chrétien ne doit s'engager en politique que s'il peut s'acquitter fidèlement de ses obligations pour la gloire de Dieu, sans compromettre ses principes chrétiens.

English


Retour à la page d'accueil en français

Un chrétien peut-il s'engager en politique ?