Un chrétien peut-il faire la fête ? Qu'en dit la Bible ?


Question : « Un chrétien peut-il faire la fête ? Qu'en dit la Bible ? »

Réponse :
La réponse courte à cette question est que cela dépend des fêtes. Nous aimons faire la fête parce que c'est l'occasion de s'amuser, de voir des amis, de faire de nouvelles rencontres, de se détendre et de profiter de la compagnie les uns des autres. Les hommes sont des êtres sociaux : nous vivons et travaillons en groupe. L'envie de faire la fête répond à un besoin naturel d'interactions humaines, de divertissement et de détente. Ce désir est normal et naturel.

Pour les chrétiens, le besoin de communion fraternelle s'ajoute à ce désir d'interaction humaine. Le terme grec traduit par « communion » dans le Nouveau Testament est koinonia et signifie « partenariat, participation, interaction sociale, communication ». Le plus important ici est le « partenariat » : la Bible nous dit que nous avons été appelés à vivre en communion (partenariat) avec Christ (1 Corinthiens 1.9), avec le Père (1 Jean 1.3) et avec le Saint-Esprit (Philippiens 2.1). Jean dit qu'en tant que croyants, nous sommes en communion les uns avec les autres, en vertu du sang de Jésus versé à la croix pour nous (1 Jean 1.7). Paul ajoute que la communion avec Christ, c'est prendre part à ses souffrances (Philippiens 3.10). Il nous met aussi en garde contre la communion avec le mal (1 Corinthiens 10.20) : tout comme la lumière est incompatible avec les ténèbres, il ne peut y avoir de communion entre les chrétiens et le péché.

Le problème est que cette question est presque toujours posée par rapport à des fêtes qui ne sont pas des « fêtes de communion ». Si la question ne se pose même pas pour des fêtes de communion chrétienne, elle se pose de nouveau pour toute fête donnant lieu à une forte consommation d’alcool ou de drogue ou à des pratiques sexuelles y compris lorsque des mineurs y participent. Il y a évidemment des non-chrétiens qui savent faire la fête autrement, mais nous devons éviter les fêtes avec des activités immorales et/ou illégales. En tant que croyants, nous devons veiller à ne pas nous exposer à la tentation et nous souvenir que « les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs » (1 Corinthiens 15.33). De plus, notre participation à des fêtes de péché, même si nous ne péchons pas nous-mêmes, compromet notre témoignage et porte atteinte au nom de Christ (Romains 2.24). « Tout homme qui prononce le nom du Seigneur, qu'il se détourne du mal. » (2 Timothée 2.19)

Certains voient les fêtes comme une occasion d'annoncer Christ aux incroyants. Nous devons effectivement être toujours prêts à rendre compte de l'espérance qui est en nous (1 Pierre 3.15), mais cela présuppose que les incroyants présents sont intéressés par l'Évangile, ce qui n'est que rarement le cas dans les fêtes centrées sur l'alcool, les drogues et le sexe. Par conséquent, les chrétiens doivent profiter de chaque occasion d'être en communion avec d'autres croyants, mais aussi faire preuve de discernement face à notre exposition à la tentation ou à tout ce qui pourrait compromettre notre vie en Christ et notre témoignage auprès du monde qui nous observe.

English


Retour à la page d'accueil en français

Un chrétien peut-il faire la fête ? Qu'en dit la Bible ?