Que penser du changement climatique en tant que chrétien ?



 


Question : « Que penser du changement climatique en tant que chrétien ? »

Réponse :
II est interéssant de noter que l’expression « changement climatique » a remplacé celle de « réchauffement climatique » dans les milieux écologistes. Certains scientifiques et climatologues sont convaincus que l’activité humaine, notamment les émissions de gaz à effet de serre, influence l’environnement, mais ne savent pas exactement dans quel sens : il y a quelques décennies, on craignait plutôt le « refroidissement climatique » et parlait du risque d’une nouvelle ère glaciaire. Si la plupart des scientifiques et climatologues pensent aujourd’hui que le risque principal est celui d’un réchauffement climatique, l’incertitude a pour résultat qu’ils préfèrent employer le terme plus général de « changement climatique ». Le message est : les émissions de gaz à effet de serre polluent l’environnement et même si nous ne sommes pas certains de ses effets, nous savons qu’ils seront mauvais.

Les climatologues, écologistes, géologues, etc., sont unanimes quant au fait que la planète a connu d’importants changements climatiques dans le passé. Bien que ces changements climatiques n’étaient manifestement pas causés par l’activité humaine, ces mêmes scientifiques sont convaincus que l’activité humaine est la première cause du changement climatique aujourd’hui. Pourquoi ? Il semble y avoir trois motivations principales.

D’abord, certains croient sincèrement que les émissions de gaz à effet de serre sont la cause du changement climatique. Ils examinent honnêtement les données et en arrivent à cette conclusion. Ensuite, certains partisans de la lutte contre le changement climatique la défendent avec une ferveur quasi religieuse. Beaucoup d’écologistes sont tellement obsédés par la protection de la « terre mère » que tous les arguments, même les plus douteux et les plus radicaux, leur semblent bons tant qu’ils vont dans leur sens. Enfin, certains défendent la lutte contre le changement climatique par intérêt financier. Certains des principaux partisans de lois dans ce sens sont précisément ceux qui ont le plus à gagner des technologies « vertes ». Avant d’accepter la véracité du changement climatique, il faut reconnaître que tous ceux qui le défendent ne le font pas sur une base informée et avec des motivations pures.

Que penser du changement climatique en tant que chrétien ? Nous devons l’aborder avec scepticisme et esprit critique, mais en même temps avec honnêteté et respect. Surtout, nous devons examiner la question d’un point de vue biblique. Que dit la Bible du changement climatique ? Pas grand’chose. Les catastrophes de la fin des temps annoncées en Apocalypse 6-18 s’en rapprochent probablement le plus, mais elles n’ont rien à voir avec les émissions de gaz à effet de serre : elles sont la conséquences de la colère de Dieu, qui exerce sa justice sur un monde de plus en plus mauvais. Les chrétiens doivent aussi se souvenir que Dieu contrôle la situation et que ce monde n’est pas notre demeure finale. Un jour, Dieu détruira cet univers (2 Pierre 3.7-12) et le remplacera par un nouveau ciel et une nouvelle terre (Apocalypse 21-22). Dès lors, pourquoi gaspiller tant d’efforts à « sauver » une planète que Dieu va de toute manière détruire et remplacer par une autre, si exceptionnelle que l’actuelle ne tiendra même pas la comparaison ?

L’écologie est-elle mauvaise pour autant ? Bien sûr que non. Est-ce une bonne chose de chercher à réduire notre empreinte carbone ? Probablement. Les panneaux solaires, éoliennes et autres sources d’énergie renouvelable valent-ils la peine d’être développés ? Évidemment. Mais tout cela doit-il être la première priorité des disciples de Jésus-Christ ? Absolument pas ! En tant que chrétiens, nous devons d’abord annoncer l’Évangile, le message qui peut sauver les âmes. Sauver la planète n’est pas de notre ressort. Que le changement climatique existe vraiment ou non et qu’il soit ou non dû à l’activité humaine, nous savons que Dieu est bon et souverain et que cette planète sera notre demeure aussi longtemps que Dieu l’aura décidé. « C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, quand les montagnes sont ébranlées au cœur des mers et que les flots de la mer mugissent, écument, se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. » Psaume 46.2-3


Retour à la page d'accueil en français

Que penser du changement climatique en tant que chrétien ?