Un chrétien peut-il pratiquer l’acupuncture et l’acupression ?



 


Question : « Un chrétien peut-il pratiquer l’acupuncture et l’acupression ? »

Réponse :
L’acupuncture puise ses racines dans le taoïsme chinois, un système philosophique développé par Lao-Tseu et Tchouang-Tseu, qui défend une vie simple et naturelle, sans interférer avec le cours naturel des événements, afin d’atteindre l’harmonie avec le tao, ou force vitale. Le taoïsme est très proche du Hsuan Chaio, une religion populaire chinoise qui se revendique des doctrines de Lao-Tseu, mais est en fait très éclectique et se caractérise par un panthéon de divinités, des superstitions et la pratique de l’alchimie, de la divination et de la magie.

Cette philosophie / religion est fondée sur deux principes : le « yin », le principe négatif, obscur et féminin, et le « yang », le principe positif, lumineux et masculin. L’interaction de ces deux forces influence l’existence de toutes choses et créatures vivantes. Notre destin dépend de l’équilibre entre elles. L’acupuncture est un mécanisme développé par les taoïstes et employé pour harmoniser le yin et le yang du corps avec le tao.

La philosophie et la vision du monde de laquelle l’acupuncture est inspirée est clairement anti-biblique, mais cela ne veut pas forcément dire que la pratique elle-même est contraire à l’enseignement biblique. Beaucoup de personnes ont trouvé un soulagement à leurs douleurs dans l’acupuncture alors que tout le reste avait échoué. La communauté médicale reconnaît de plus en plus ses effets positifs vérifiables dans certains cas. Un chrétien peut donc envisager la pratique de l’acupuncture s’il la distingue clairement de son arrière-plan philosophique et spirituel. Encore une fois, il faut cependant faire très attention à éviter tous les aspects spirituels sous-jacents. La plupart de ceux qui pratiquent l’acupuncture croient sincèrement en la philosophie du tao / ying-yang sur laquelle elle est fondée.

Contrairement à l’acupuncture, l’acupression met les centres nerveux sous pression au lieu d’y appliquer des aiguilles. On considère par exemple que les points de pression des talons et des palmes des mains correspondent à d’autres zones corporelles. L’acupression est assez similaire à la massothérapie en profondeur, qui met les muscles du corps sous pression afin d’augmenter le débit sanguin. Si l’acupression est pratiquée afin de mettre le corps en harmonie avec le yin et le yang, cela pose le même problème qu’avec l’acupuncture. Peut-on pratiquer l’acupression indépendamment de cette philosophie ?

Le plus important ici est que les croyants nés de nouveau doivent refuser toute pratique qui implique un risque de lien spirituel avec de fausses religions. L’ignorance du mal est un danger et plus nous nous informons des véritables origines des philosophies et pratiques orientales, plus nous voyons à quel point elles sont enracinées dans la superstition, l’occultisme et les fausses religions et en opposition directe à la Parole de Dieu. Un non-chrétien peut-il inventer un traitement médical efficace ? Évidemment ! La médecine occidentale est fondée sur des pratiques découvertes par des personnes qui n’étaient pas plus chrétiennes que les inventeurs de l’acupuncture. L’origine explicitement chrétienne d’une pratique n’est pas si importante. Les méthodes auxquelles nous avons recours pour soulager nos douleurs et chercher la guérison sont une question de point de vue, de discernement et de conviction, pas de dogmatisme.


Retour à la page d'accueil en français

Un chrétien peut-il pratiquer l’acupuncture et l’acupression ?