Pourquoi Dieu change-t-il parfois le nom de certaines personnes dans la Bible ?


Question : « Pourquoi Dieu change-t-il parfois le nom de certaines personnes dans la Bible ? »

Réponse :
Quand Dieu donne un nouveau nom à quelqu'un, c'est généralement pour marquer un changement d'identité. Dieu a changé le nom d'Abram, qui signifie « père vénérable », en Abraham, qui signifie « père d'une multitude » (Genèse 17.5). Il a aussi changé le nom de la femme d'Abraham, de Saraï, qui signifie « ma princesse », en Sara, qui signifie « mère des nations » (Genèse 17.15). Ce changement de nom a eu lieu au moment où Dieu a fait alliance avec Abraham et lui a donné le signe de la circoncision. Il lui a également réaffirmé sa promesse de lui donner un fils, de son épouse Sara, et lui a demandé de l'appeler Isaac, ce qui signifie « il rit ». Abraham a eu un autre fils, Ismaël, par Agar, la servante de Sara, mais la promesse de Dieu de bénir les nations à travers Abraham s'est accomplie par la lignée d'Isaac, dont Jésus est issu (Matthieu 1.1-17, Luc 3.23-38). Isaac était le père de Jacob, qui a reçu le nom d'Israël. De ses douze fils sont issus les douze tribus d'Israël, les Juifs. Beaucoup de nations sont issues de la descendance physique d'Abraham et de Sara et leur descendance spirituelle est encore plus nombreuse. Galates 3.29 dit que tous ceux qui appartiennent à Jésus-Christ, hommes et femmes, Juifs ou non-Juifs, sont « la descendance d'Abraham[,] héritiers conformément à la promesse ».

Dieu a changé le nom de Jacob, qui signifie « trompeur », en Israël, qui signifie « qui lutte avec Dieu » (Genèse 32.28). Avant cela, il s'était approprié le droit d'aînesse de son frère Ésaü (Genèse 25) et l'avait trompé pour recevoir la bénédiction qui lui revenait (Genèse 27), puis s'était enfui chez son oncle Laban (Genèse 28), avait épousé Léa et Rachel (Genèse 29), avait fui Laban (Genèse 31) et avait lutté avec Dieu en se préparant à sa rencontre avec Ésaü. Jacob avait trompé son frère, avant d'être trompé par son oncle et de le tromper en retour (Genèse 30). Maintenant, il entrait sur le territoire de son frère pour échapper à la colère de son oncle. Il savait qu'Ésaü viendrait à sa rencontre et craignait pour sa vie. Cette nuit-là, il a lutté avec un homme, qui s'est ensuite identifié comme Dieu et qui est considéré comme une théophanie, ou peut-être comme Christ pré-incarné. Il ne l'a pas laissé partir avant qu'il ne l'ait béni. C'est à ce moment-là que Dieu a changé son nom : dorénavant, il ne serait plus un trompeur et un manipulateur, mais serait connu comme celui qui avait « lutté avec Dieu et avec des hommes et […] été vainqueur » (Genèse 32.28).

Dans le Nouveau Testament, Jésus a changé le nom de Simon, qui signifie « Dieu a entendu », en Pierre, qui signifie « rocher », quand il l'a appelé à devenir son disciple (Jean 1.42). C'est Pierre qui a confessé que Jésus était « le Messie, le Fils du Dieu vivant » (Matthieu 16.16). Jésus lui a répondu en l'appelant : « Simon, fils de Jonas » et lui a dit qu'il était béni parce que Dieu lui avait révélé son identité. Il l'a ensuite appelé Pierre et lui a dit que sa confession était le fondement, ou le « rocher », sur lequel il bâtirait son Église (Matthieu 16.17-18). Pierre est souvent considéré comme le premier des Apôtres. Jésus l'appelait tantôt Simon, tantôt Pierre. Pourquoi ? Probablement parce qu'il continuait parfois à se comporter selon son ancienne nature, au lieu d'être le rocher que Dieu l'avait appelé à être. Il en est de même pour Jacob : Dieu a continué à l'appeler Jacob afin de lui rappeler son passé et son besoin de dépendre de lui.

Pourquoi Dieu donne-t-il un nouveau nom à certaines personnes ? La Bible ne nous donne pas ses raisons, mais c'est peut-être pour leur faire comprendre qu'ils sont appelés à accomplir une nouvelle mission. Leur nouveau nom leur révélait le plan de Dieu pour leur vie et leur assurait qu'il s'accomplirait à travers eux.

English


Retour à la page d'accueil Français

Pourquoi Dieu change-t-il parfois le nom de certaines personnes dans la Bible ?