Qu'est-ce que la captivité babylonienne ?


Question : « Qu'est-ce que la captivité babylonienne ? »

Réponse :
La captivité babylonienne est la période de l'histoire d'Israël que les Juifs ont passée en exil à Babylone, où ils avaient été emmenés en captivité par le roi Nebucadnetsar II. Il s'agit d'une période importante dans l'histoire biblique, car la captivité comme le retour d'exil et la restauration de la nation juive étaient l’accomplissement de prophéties de l'Ancien Testament.

Dieu s'est servi de Babylone pour juger Israël à cause de son idolâtrie et de sa rébellion contre lui. En fait, les Juifs ont été emmenés en captivité à Babylone en plusieurs phases, entre 607 et 586 av. J.-C. À chaque rébellion successive, Nebucadnetsar lançait une campagne militaire contre Juda, jusqu'au siège de Jérusalem, qui a duré plus d'un an et provoqué la mort de nombreuses individus, la destruction du Temple et l'exil de plusieurs milliers de Juifs, laissant Jérusalem en ruines.

Comme les Écritures l'avaient annoncé, le peuple juif a pu retourner à Jérusalem après 70 ans d'exil. Cette prophétie s'est accomplie en 537 av. J.-C., quand le roi Cyrus de Perse a ouvert la voie au retour en Israël des Juifs exilés et à la reconstruction de la ville de Jérusalem et du Temple. Le retour d'exil sous la direction d'Esdras a été marqué par un grand réveil et par la reconstruction du Temple.

Pendant le règne du roi Nebucadnetsar II, l'Empire babylonien s'étendait sur tout le Moyen-Orient. Vers 607 av. J.-C., le roi Jojakim de Juda s'est vu contraint de se soumettre à Nebucadnetsar et de devenir son vassal (2 Rois 24.1). C'est à ce moment-là que Nebucadnetsar a réduit en captivité une partie des jeunes hommes les plus prometteurs de chaque ville de Juda, notamment Daniel, Hanania (Shadrak), Mishaël (Méshak) et Azaria (Abed-Nego). Après avoir servi Nebucadnetsar pendant trois ans, Jojakim s'est révolté contre la domination babylonienne et s'est une fois de plus tourné vers l'Égypte pour recevoir de l'aide. Après avoir envoyé son armée mater la révolte, Nebucadnetsar a quitté Babylone en 598 av. J.-C., pour prendre les choses en mains lui-même. Arrivé à Jérusalem vers mars 597 av. J.-C., il a assiégé la ville, pris le contrôle de la région, l'a pillée et a réduit en captivité le fils de Jojakim, Jojakin, avec sa famille et pratiquement toute la population judéenne, ne laissant sur place que les habitants du pays les plus pauvres (2 Rois 24.8-16).

À ce moment-là, Nebucadnetsar a nommé Sédécias roi de Juda, en tant que son vassal, à qui il déléguait son autorité. Mais Sédécias n'avait toujours pas retenu la leçon : après neuf ans, il a poussé Juda à se révolter une dernière fois contre Babylone (2 Rois 24-25). Sous l'influence des faux prophètes, il a ignoré les avertissements de Jérémie et a décidé de se joindre à une coalition formée d'Édom, de Moab, d'Ammon et de la Phénicie, pour se révolter contre Nebucadnetsar (Jérémie 27.1-15). Alors, Nebucadnetsar a encore assiégé Jérusalem. La ville est tombée en juillet 587 ou 586 av. J.-C. et Sédécias a été fait captif en emmené à Babylone, après été témoin du meurtre de ses fils et s’être fait crever les yeux (2 Rois 25). À ce moment-là, la ville de Jérusalem a été réduite en ruines, le Temple détruit et toutes les maisons brûlées. La plupart des Juifs ont été faits captifs, mais Nebucadnetsar a une nouvelle fois laissé quelques sur place pour cultiver la terre et la vigne (2 Rois 25.12).

Les livres de 2 Chroniques et 2 Rois parlent des événements ayant mené à la chute des royaumes d'Israël et de Juda. Ils décrivent aussi la destruction de Jérusalem par Nebucadnetsar et le début de la captivité babylonienne. Jérémie a exercé son ministère prophétique juste avant la chute de Jérusalem et l'exil, tandis que les livres d'Ézéchiel et de Daniel ont été écrits pendant l'exil. Le livre d'Esdras raconte le retour des Juifs dans la terre promise, prédit par Dieu plus de 70 années auparavant par l'intermédiaire des prophètes Ésaïe et Jérémie. Enfin, le livre de Néhémie raconte également le retour d'exil et la reconstruction de Jérusalem.

La captivité babylonienne a eu une conséquence très importante pour la nation d'Israël à son retour en Terre promise : elle ne s'est plus jamais laissée séduire par l'idolâtrie et par les faux dieux des nations environnantes. Un réveil spirituel a eu lieu au moment du retour des Juifs d'exil et de la reconstruction du Temple, comme on le voit dans les livres d'Esdras et de Néhémie : la nation est revenue à Dieu, qui l'avait délivrée de ses ennemis.

Tout comme Dieu l'avait promis à travers le prophète Jérémie, il a jugé les Babyloniens pour leur péché : l'Empire babylonien a été vaincu par l'armée perse en 539 av. J.-C., ce qui montre une fois de plus la véracité des promesses de Dieu.

Les soixante-dix ans de captivité babylonienne sont une période importante dans l'histoire d'Israël, que les chrétiens doivent connaître. Comme pour d'autres événements de l'Ancien Testament, cet épisode historique manifeste la fidélité de Dieu à son peuple, son jugement du péché et la certitude de ses promesses.

English


Retour à la page d'accueil Français

Qu'est-ce que la captivité babylonienne ?