settings icon
share icon
Question

Quelles bonnes et mauvaises nouvelles implique le partage de l'Évangile ?

Réponse


Dans la vie, de nombreuses choses impliquent de bonnes et de mauvaises nouvelles. L'entière vérité implique généralement une combinaison des deux. Souligner un côté au détriment de l'autre ne respecte pas toute la vérité. Il en va de même pour l'Évangile de Jésus-Christ.

La mauvaise nouvelle, d'un point de vue spirituel, est que nous sommes tous des pécheurs qui méritent la mort pour avoir péché contre un Dieu saint (Romains 3 :23 ; 6:23). Notre péché nous empêche d'accéder à Sa présence et à la vie éternelle (Jean 3:15-20). Personne ne peut gagner sa place dans la présence de Dieu car il n'y a « aucun juste » (Romains 3:10). Nos meilleurs efforts en tant qu’humains pour plaire à Dieu sont « comme un habit tâché de sang » (Ésaïe 64:6). Certains évangélistes et prédicateurs de rue se concentrent exclusivement sur cet aspect de la révélation de Dieu, ce qui pourrait être considéré comme une approche axée sur la « mauvaise nouvelle ».

La bonne nouvelle est que Dieu nous aime (Jean 3:15-18). Il veut établir une relation avec sa création humaine et s'est révélé à nous de diverses manières, au travers de la nature (Romains 1:20), de la Bible (2 Timothée 3:16) et de Jésus ayant pris forme humaine pour vivre parmi nous (Jean 1:14). Dieu nous aime. Il veut nous bénir. Il veut avoir une relation avec nous et désire nous enseigner ses voies afin que nous puissions devenir ce qu'il a voulu que nous soyons (Romains 8:29). Les enseignants qui se concentrent uniquement sur la bonne nouvelle laissent de côté une partie essentielle du plan de salut de Dieu, qui comprend la repentance (Matthieu 3:2 ; Marc 6:12) et le fait de prendre notre croix pour suivre Jésus (Luc 9:23).

Tant que nous ne connaissons pas la mauvaise nouvelle, nous ne pouvons pas vraiment apprécier la bonne nouvelle. Vous ne pourriez pas comprendre qu'un étranger fasse irruption dans votre maison et vous traîne dehors sans avoir d'abord compris que votre maison est en feu. Ne pas comprendre que nous sommes destinés à l'enfer à cause de notre péché nous empêche d'apprécier tout ce que Jésus a fait pour nous sur la croix (2 Corinthiens 5:21). Si nous ne réalisons pas à quel point nous sommes sans espoir, nous ne reconnaîtrons pas le grand espoir que Jésus nous offre (Hébreux 6:19). Si nous ne reconnaissons pas que nous sommes des pécheurs, nous ne pouvons pas apprécier le Sauveur.

La meilleure approche consiste à présenter ce que l'apôtre Paul appelait « l'ensemble du plan de Dieu » (Actes 20:27). L'ensemble du plan de Dieu comprend à la fois les mauvaises nouvelles concernant notre état naturel, et les bonnes nouvelles relatives au plan de Dieu pour nous racheter. Jésus n'a jamais occulté ni l'une ni l'autre lorsqu'il a apporté « la paix sur la terre, la bienveillance envers les hommes » (Luc 2:14). Sa paix est disponible pour tous ceux qui sont amenés à se repentir en ayant eu connaissance de la « mauvaise nouvelle » et qui acceptent avec joie la « bonne nouvelle » qu'Il est le Seigneur de tous (Romains 10:8-9).

English



Retour à la page d'accueil en français

Quelles bonnes et mauvaises nouvelles implique le partage de l'Évangile ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries