Qu’est-ce que le baptême du Saint-Esprit ?



 


Question : « Qu’est-ce que le baptême du Saint-Esprit ? »

Réponse :
Le baptême du Saint-Esprit peut se définir comme l’œuvre par laquelle Dieu fait entrer le croyant en communion avec Christ et avec les autres croyants au sein du corps du Christ au moment du salut. Le baptême du Saint-Esprit a été annoncé par Jean-Baptiste (Marc 1.8) et par Jésus avant son Ascension : « car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. » (Actes 1.5) Cette promesse s’est accomplie le jour de la Pentecôte (Actes 2.1-4) : pour la première fois, le Saint-Esprit est venu habiter dans des hommes de manière permanente et ainsi, l’Église est née.

1 Corinthiens 12.12-13 est un des passages bibliques-clés pour comprendre la doctrine du baptême du Saint-Esprit : « En effet, que nous soyons juifs ou grecs, esclaves ou libres, nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps et nous avons tous bu à un seul Esprit. » Il est important de noter que nous avons « tous » été baptisés de l’Esprit ; il s’agit d’un baptême que tous les croyants ont reçu, qui va de pair avec le salut, et non d’une expérience réservée à certains. Si Romains 6.1-4 ne mentionne pas directement l’Esprit de Dieu, il décrit la position des croyants devant Dieu de manière semblable à 1 Corinthiens : « Que dirons-nous donc ? Allons-nous persister dans le péché afin que la grâce se multiplie ? Certainement pas ! Nous qui sommes morts pour le péché, comment pourrions-nous encore vivre dans le péché ? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ? Par le baptême en sa mort nous avons donc été ensevelis avec lui afin que, comme Christ est ressuscité par la gloire du Père, de même nous aussi nous menions une vie nouvelle. »

Les points suivants sont importants pour affermir notre compréhension du baptême de l’Esprit. D’abord, 1 Corinthiens 12.13 dit clairement que nous avons tous été baptisés et abreuvés de l’Esprit (quand celui-ci est venu habiter en nous). Ensuite, nulle part les Écritures n’appellent les croyants à être baptisés du, dans ou par l’Esprit ni à rechercher le baptême du Saint-Esprit d’une manière ou d’une autre, ce qui montre que tous les croyants ont déjà fait cette expérience. Enfin, Éphésiens 4.5 semble faire référence au baptême de l’Esprit. Si c’est le cas, il s’agit d’une réalité commune à tous les croyants, tout comme « une seule foi » et « un seul Père. »

Pour conclure, le baptême du Saint-Esprit a un effet double :

(1) il nous greffe sur le corps de Christ,

(2) il actualise notre association à la crucifixion avec Christ.

Faire partie de son corps veut dire que nous sommes ressuscités avec lui pour une vie nouvelle (Romains 6.4). Nous devrions donc exercer nos dons spirituels pour contribuer au fonctionnement de son corps, comme développé dans le contexte d’1 Corinthiens 12.13. L’expérience du baptême de l’Esprit est le fondement de l’unité de l’Église, comme le montre le contexte d’Éphésiens 4.5. Notre association à Christ dans sa mort, son enterrement et sa résurrection est le fondement de notre séparation du pouvoir du péché qui habite en nous et de notre marche en nouveauté de vie (Romains 6.1-10, Colossiens 2.12).


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que le baptême du Saint-Esprit ?