Qu‎’est-ce que l‎’arminianisme ? Est-il biblique ?



 


Question : « Qu‎’est-ce que l‎’arminianisme ? Est-il biblique ? »

Réponse :
L‎’arminianisme est un système de croyance qui cherche à expliquer la relation entre la souveraineté de Dieu et le libre arbitre de l‎’homme, surtout par rapport au salut. Son nom vient du théologien néerlandais Jacob Arminius (1560-1609). Alors que le calvinisme met l‎’accent sur la souveraineté de Dieu, l‎’arminianisme insiste plutôt sur la responsabilité de l‎’homme. On peut expliquer l‎’arminianisme en cinq points semblables aux cinq points du calvinisme :

1) Dépravation partielle : l‎’humanité est dépravée, mais peut toujours chercher Dieu. Nous sommes déchus et marqués par le péché, mais pas au point de ne plus pouvoir choisir de venir à Dieu et d‎’accepter le salut, avec l‎’aide de la grâce prévenante de Dieu, par laquelle notre volonté est rendue libre et capable de se soumettre à l‎’influence de l‎’Esprit. NB : beaucoup d‎’arminiens rejettent la dépravation partielle pour une vision proche de la dépravation totale calviniste.
2) Élection conditionnelle : Dieu n‎’« élit » que ceux dont il sait qu‎’ils choisiront de croire. Personne n‎’est prédestiné ni au ciel, ni à l‎’enfer.
3) Expiation illimitée : Jésus est mort pour toute l‎’humanité, pas seulement pour les élus qui croiront, si bien que tous peuvent être sauvés par la foi en lui.
4) Grâce résistible : l‎’homme peut résister et/ou rejeter l‎’appel au salut de Dieu.
5) Salut conditionnel : les chrétiens peuvent perdre leur salut en rejetant activement l‎’influence du Saint-Esprit dans leur vie. Nous devons conserver notre salut. NB : certains arminiens rejettent le salut conditionnel et croient en l‎’assurance du salut.

Le seul de ces points auquel les calvinistes à quatre points adhèrent également est l‎’expiation illimitée. 1 Jean 2.2 dit : « Il est lui-même la victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. » 2 Pierre 2.1 nous dit que Jésus a racheté même les faux prophètes destinés au jugement : « Cependant, il y a eu parmi le peuple de prétendus prophètes ; de même, il y aura parmi vous de prétendus enseignants. Ils introduiront sournoisement des doctrines qui conduisent à la perdition, allant jusqu’à renier le maître qui les a rachetés, et ils attireront ainsi sur eux une ruine soudaine. » Le salut en Jésus est accessible à tous ceux qui croiront en lui. Jésus n‎’est pas mort que pour ceux qui seront sauvés.

Le calvinisme à quatre points (la position officielle de Got Questions Ministries) considère les quatre autres points de doctrine arminienne comme antibibliques à des degrés divers. Romains 3.10-18 vient fortement à l’appui de la dépravation totale. L‎’élection conditionnelle, ou basée sur la préconnaissance des actes humains, ne rend pas justice à la souveraineté de Dieu (Romains 8.28.30). La grâce résistible sous-estime la puissance et la détermination de Dieu. Le salut conditionnel en fait une récompense pour une œuvre plutôt qu‎’un don gratuit (Éphésiens 2.8-10). Les deux systèmes posent problème, mais le calvinisme est bien plus biblique que l‎’arminianisme, bien que tous deux échouent à donner une explication appropriée du lien entre la souveraineté de Dieu et le libre arbitre de l‎’homme, du fait qu‎’il est impossible à l‎’esprit humain limité de comprendre pleinement ce mystère divin.


Retour à la page d'accueil en français

Qu‎’est-ce que l‎’arminianisme ? Est-il biblique ?