Quʼest-ce que lʼargument cosmologique pour lʼexistence de Dieu ?



 


Question : « Quʼest-ce que lʼargument cosmologique pour lʼexistence de Dieu ? »

Réponse :
Lʼargument cosmologique vise à prouver lʼexistence de Dieu par lʼobservation du monde qui nous entoure (le cosmos). Il commence par énoncer une évidence : des choses existent. À partir de là, le raisonnement est que leur existence doit être causée par un Dieu. Cet argument remonte à Platon et a été repris depuis par bien des philosophes et théologiens de renom. Au 20ème Siècle, la science a fini par rattraper les théologiens en confirmant que lʼUnivers a eu un commencement, ce qui a donné aux arguments cosmologiques encore plus de poids pour les non-philosophes. Cet argument peut prendre deux formes, quʼon peut décrire comme la forme « verticale » et « horizontale », dʼaprès la direction des causes. La forme verticale affirme que tout ce qui existe actuellement a une cause actuelle (comme une ligne chronologique avec une flèche qui va de lʼunivers à Dieu), tandis que la forme horizontale affirme que la création a dû avoir une cause au commencement (comme la même ligne chronologique avec une flèche orientée vers lʼarrière, jusquʼau commencement du temps).

La forme horizontale est un peu plus facile à comprendre car moins philosophique. Lʼargument de base est que tout ce qui a un commencement doit avoir une cause ; or, lʼunivers a un commencement ; donc, lʼunivers a une cause. Cette cause, qui doit être extérieure à lʼunivers, est Dieu. On pourrait objecter que certaines choses sont causées par dʼautres éléments naturels, mais cela ne change rien au problème : leur cause doit également avoir une cause et il y a donc forcément besoin dʼune cause première. Prenons un exemple simple : les arbres. Tous les arbres sont apparus à un moment donné (ils nʼont pas toujours existé). Chaque arbre est issu dʼune graine (sa « cause »), mais chaque graine est issue de / causée par un autre arbre. Ce cycle ne peut être infini car les cycles infinis nʼexistent pas : tous les cycles sont par définition finis (limités). Il nʼy a pas de nombre infini car même les nombres sont limités (on peut toujours ajouter un, mais on obtiendra toujours un nombre fini). En fait, tous les cycles ont même un commencement et une fin (imaginez un bâton à une seule extrémité). Sans cause première, la chaîne de causalité nʼaurait jamais commencé. Il doit dont y avoir une cause première, qui nʼa elle-même pas de commencement. Cette cause première, cʼest Dieu.

La forme verticale est un peu plus difficile à comprendre, mais plus convaincante, car elle montre non seulement que Dieu est la cause première de la « chaîne de causalité », mais que cʼest par lui aussi que les choses existent en ce moment même. Là encore, on commence par constater que des choses existent. Or, on pense souvent que lʼexistence est une propriété des choses existantes, quʼune chose créée existe par elle-même, mais ce nʼest pas le cas. Prenons lʼexemple du triangle : on peut le définir comme « une figure plane formée en reliant trois points non alignés par des segments droits » ; mais cette définition ne précise pas que ce triangle doit exister : elle serait valide aussi si aucun triangle nʼexistait dans la réalité. La nature du triangle, son essence, ne garantit donc pas son existence. Un autre exemple serait celui des licornes : nous savons ce quʼelles sont, mais elles nʼexistent pas pour autant. Puisque lʼexistence ne fait pas partie de la nature du triangle, pour exister, les triangles doivent être créés par quelque chose qui existe déjà (en les dessinant sur une feuille de papier). Le triangle a une cause extérieure à lui-même, laquelle a elle-même besoin dʼune cause, mais ce cycle ne peut continuer infiniment (pas de cycles infinis). Un être qui existe par lui-même doit donc exister pour faire existe tout le reste.

Appliquons à présent cet exemple à tout ce qui existe dans lʼunivers. Y a-t-il quoi que ce soit qui existe par lui-même ? Non. Donc, non seulement lʼunivers a-t-il eu besoin dʼune cause première pour commencer à exister, mais il a aussi besoin de quelque chose qui le fait exister à présent. Seule une chose dont lʼexistence fait partie de la nature nʼa besoin de rien pour le faire exister : elle serait lʼexistence, existerait toujours, sans cause ni commencement ni limite, hors du temps, infinie. Cette chose, cʼest Dieu !


Retour à la page d'accueil en français

Quʼest-ce que lʼargument cosmologique pour lʼexistence de Dieu ?