Y a-t-il un ange de la mort ?



 


Question : « Y a-t-il un ange de la mort ? »

Réponse :
L’idée d’un « ange de la mort » est présente dans plusieurs religions. Il est connu sous le nom de Samael, Sariel, ou Azraël dans le judaïsme, de Malak Almawt dans l’islam, de Yama ou Yamaraj dans l’hindouisme et de la Grande Faucheuse dans l’imagination populaire. Au gré des mythologies, l’ange de la mort a pris des formes très diverses : squelette revêtu d’une cape avec une faucille, jolie femme, petit enfant. Les détails varient, le fondement de cette croyance étant un être qui vient vers nous au moment de notre mort, pour la provoquer ou tout simplement l’observer, dans l’intention d’emmener ensuite notre âme dans le séjour des morts.

Cette notion n’est pas biblique. La Bible ne parle pas d’un ange particulier qui serait en charge de la mort ou présent chaque fois que quelqu’un meurt. 2 Rois 19.35 décrit un ange qui tue 185 000 Assyriens qui avaient envahi Israël. Certains attribuent aussi la mort des premiers-nés d’Égypte, en Exode 12, à un ange. C’est possible, mais la Bible ne le dit pas clairement. Quoi qu’il en soit, si la Bible dit que des anges ont provoqué la mort sur ordre du Seigneur, elle n’enseigne pas l’existence d’un ange spécifiquement chargé de la mort.

Dieu seul est souverain quant au moment de notre mort. Aucun ange ni démon ne peut nous faire mourir avant le moment déterminé par Dieu. D’après Romains 6.23 et Apocalypse 20.11-15, la mort est une séparation : la séparation de notre corps d’avec notre âme-esprit (la mort physique) et, pour les incroyants, une séparation éternelle avec Dieu (la mort éternelle). La mort est une réalité. Elle n’est pas un ange, un démon, une personne ou quoi que ce soit d’autre. Les anges peuvent provoquer la mort et être impliqués dans ce qui nous arrive après la mort, mais il n’y a pas d’ «ange de la mort ».


Retour à la page d'accueil en français

Y a-t-il un ange de la mort ?