Que dit la Bible de l'amour de soi ?


Question : « Que dit la Bible de l'amour de soi ? »

Réponse :
L'amour inconditionnel décrit dans la Bible est très différent de l'amour selon le monde : il est inconditionnel et dénué de tout égoïsme, tandis que l'amour selon le monde se caractérise par l'égoïsme. Les passages suivants montrent que l'amour véritable n'est possible qu'en Dieu et ne peut être vécu que par ceux qui ont d'abord expérimenté son amour.

Romains 13.9-10 : « En effet, les commandements : Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne porteras pas de faux témoignage,] tu ne convoiteras pas, ainsi que tous les autres, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L'amour ne fait pas de mal au prochain ; l'amour est donc l'accomplissement de la loi. »

Jean 13.34-35 : « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. C'est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l'amour les uns pour les autres. »

1 Jean 4.16-19 : « Or nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous et nous y avons cru. Dieu est amour et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. C'est en cela que l'amour est parfait en nous, de sorte que nous aurons de l'assurance le jour du jugement parce que nous sommes dans ce monde tels que lui, il est. Il n'y a pas de peur dans l'amour ; au contraire, l'amour parfait chasse la peur, car la peur implique une punition. Celui qui éprouve de la peur n'est pas parfait dans l'amour. Quant à nous, nous [l']aimons parce qu'il nous a aimés le premier. »

Le commandement : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » ne nous appelle pas à nous aimer nous-mêmes : c'est ce que nous faisons naturellement, par défaut. Notre monde ne manque pas d'amour de soi. Ce commandement nous appelle plutôt à avoir la même attitude envers les autres qu'envers nous-mêmes. La Bible ne nous dit pas de nous aimer nous-mêmes : elle part du fait que c'est déjà le cas. Le problème est même que les personnes non régénérées s'aiment trop elles-mêmes.

Dans la parabole du Bon Samaritain, un seul des personnages a véritablement été le prochain de l'homme qui était dans le besoin : le Samaritain (Luc 10.30-37). Les deux autres, un prêtre et un Lévite, ont refusé de l'aider, non parce qu'ils s'aimaient trop peu eux-mêmes, mais parce qu'ils s'aimaient trop et faisaient passer leurs intérêts en premier. Le Samaritain a fait preuve d'amour : il a donné de son temps, de ses ressources et de son argent, sans tenir compte de ses propres besoins. Il était orienté vers l'extérieur, pas vers l'intérieur. Jésus a raconté cette histoire comme une image de l'amour du prochain comme de soi-même (Luc 10.25-29).

Nous devons cesser de nous concentrer sur nous-mêmes et nous soucier des autres, ainsi que l'exige la maturité chrétienne. « Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir d'une gloire sans valeur, mais avec humilité considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de regarder à ses propres intérêts, regarde aussi à ceux des autres. » (Philippiens 2.3-4) Ce passage montre que l'amour exige l'humilité, d'attacher de la valeur aux autres et de faire consciemment l'effort de faire passer leurs intérêts avant les nôtres. Tout le reste est égoïste et vain et passe à côté de la volonté de Christ pour nous.

Tout cela ne veut pas dire que nous devons nous considérer nous-mêmes comme sans valeur. La Bible dit que notre valeur dépend de notre création à l'image de Dieu (voir Luc 12.7). Une vision biblique équilibrée de nous-mêmes montre que nous sommes des créatures uniques de Dieu, que Dieu aime malgré notre péché et que Christ a rachetées. Parce qu'il nous a aimés, nous pouvons aussi aimer les autres.

Nous aimons les autres selon l'amour persévérant que Dieu nous a manifestés en Christ. Parce qu'il nous a ainsi aimés, nous partageons son amour avec tous ceux avec lesquels nous sommes en contact : nos prochains. Celui qui pense qu'il ne s'aime pas assez lui-même se trompe de perspective : la Bible nous appelle à aimer Dieu et notre prochain. Pour cela, nous devons renoncer à nous-mêmes.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible de l'amour de soi ?