L'amour de Dieu est-il conditionnel ou inconditionnel ?


Question : « L'amour de Dieu est-il conditionnel ou inconditionnel ? »

Réponse :
L'amour de Dieu décrit dans la Bible est clairement inconditionnel en ce qu'il s'exprime envers les êtres aimés (nous) indépendamment de leur disposition à son égard. Autrement dit, Dieu nous aime parce que c'est sa nature d'aimer (1 Jean 4.8) et que son amour le pousse à nous faire du bien. La nature inconditionnelle de l'amour de Dieu se voit le plus clairement dans l’Évangile, qu'on peut qualifier de message de sauvetage divin : Dieu, voyant le sort de son peuple rebelle, décide de nous sauver du notre péché, par amour (Éphésiens 1.4-5). Écoutons les paroles de l'Apôtre Paul dans sa lettre aux Romains :

« En effet, alors que nous étions encore sans force, Christ est mort pour des pécheurs au moment fixé. À peine mourrait-on pour un juste ; peut-être accepterait-on de mourir pour quelqu’un de bien. Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » (Romains 5.6-8)

En lisant l’Épître aux Romains, on découvre que nous sommes séparés de Dieu à cause de notre péché. Nous sommes ses ennemis et sa colère se manifeste contre les impies pour leur injustice (Romains 1.18-20). Parce que nous rejetons Dieu, il nous abandonne à notre péché. On apprend aussi que nous avons tous péché et sommes privés de la gloire de Dieu (Romains 3.23) et qu'aucun de nous ne le cherche ni ne fait ce qui est juste à ses yeux (Romains 3.10-18).

Malgré notre hostilité envers Dieu (pour laquelle il aurait tout à fait le droit de nous détruire jusqu'au dernier), Dieu nous manifeste son amour par le don de son Fils Jésus-Christ comme victime propitiatoire (en apaisement de la juste colère de Dieu) pour nos péchés. Dieu n'a pas attendu que nous ne nous comportions mieux pour expier nos péchés : il a accepté de devenir homme lui-même et d'habiter parmi son peuple (Jean 1.14). Il a vécu notre humanité avec tout ce qu'elle implique et s'est volontairement offert en sacrifice pour nos péchés.

Ce sauvetage divin est un bel acte de sacrifice de soi. Jésus dit dans l’Évangile selon Jean : « Il n'y a pas de plus grand amour que de donner votre vie pour vos amis. » (Jean 15.13) C'est précisément ce que Dieu a fait en Christ. Son amour inconditionnel se manifeste en deux autres passages bibliques :

« Mais Dieu est riche en compassion. À cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts en raison de nos fautes, il nous a rendus à la vie avec Christ – c’est par grâce que vous êtes sauvés. » (Éphésiens 2.4-5)

« Voici comment l'amour de Dieu s’est manifesté envers nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que par lui nous ayons la vie. Et cet amour consiste non pas dans le fait que nous, nous avons aimé Dieu, mais dans le fait que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. » (1 Jean 4.9-10)

Il est important de noter que l'amour de Dieu n'est pas une réponse au nôtre, mais qu’il prend le pas sur ce dernier. C'est précisément ce qui le rend inconditionnel : s'il était conditionnel, nous devrions faire quelque chose pour le mériter, apaiser sa colère et nous purifier de nos péchés d'une manière ou d'une autre avant que Dieu ne puisse nous aimer. Ce n'est pas ce que dit la Bible : le message de l’Évangile est que Dieu, par amour, a inconditionnellement sauvé son peuple du péché.



English
Retour à la page d'accueil Français

L'amour de Dieu est-il conditionnel ou inconditionnel ?