Que signifie adorer le Seigneur en esprit et en vérité ?


Question : « Que signifie adorer le Seigneur en esprit et en vérité ? »

Réponse :
L'expression « adorer le Seigneur en esprit et en vérité » vient de la conversation de Jésus avec la femme samaritaine en Jean 4.6-30, dans laquelle cette femme demande à Jésus quel est le bon endroit pour adorer Dieu : à Jérusalem, comme les Juifs, ou sur le Mont Garizim, comme les Samaritains. Jésus vient tout juste de lui dire qu'il était au courant de ses nombreux mariages et du fait que l'homme avec lequel elle vivait actuellement n'était pas son mari. Cette révélation l'a mise mal à l'aise, si bien qu'elle cherche à détourner son attention de sa vie privée en parlant de questions religieuses. Jésus ne se laisse pas distraire et en vient au cœur du sujet : « Mais l'heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En effet, ce sont là les adorateurs que recherche le Père. » (Jean 4.23)

La leçon principale de ce passage et que l'adoration ne se limite pas à un emplacement géographique et ne dépend pas forcément des réglementations temporaires de la Loi de l'Ancien Testament. Avec la venue de Jésus, la séparation entre Juifs et non-Juifs ne compte plus, pas plus que la centralité du Temple comme lieu d'adoration : en Christ, tous les enfants de Dieu ont à présent un accès égal à lui. Notre adoration est une affaire de cœur, pas d'attitude externe. Elle est orientée vers la vérité, par vers des cérémonies.

En Deutéronome 6.5, Moïse explique aux Israélites comment ils doivent aimer Dieu : « Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. » Notre amour pour Dieu est le moteur de notre adoration : nous l'adorons comme nous l'aimons. Le terme de « force » implique la totalité dans l'Épître aux Hébreux. Jésus ajoute la « pensée » (Marc 12.30, Luc 10.27). Adorer Dieu en esprit et en vérité implique donc forcément de l'aimer de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa pensée et de toute sa force.

La véritable adoration doit être « en esprit », c'est-à-dire qu'elle doit impliquer tout le cœur. Sans véritable passion pour Dieu, il est impossible de l'adorer en esprit. En même temps, nous devons aussi l'adorer « en vérité », c'est-à-dire en étant bien informé à son sujet. Nous ne pouvons pas adorer Dieu en vérité sans le connaître. Le cœur et la raison sont tous deux nécessaires pour adorer Dieu de manière à le satisfaire et à l'honorer. L'esprit sans la vérité mène à une expérience émotionnelle, comparable à l'euphorie suscitée par la drogue : dès que l'émotion est passée et que la ferveur se refroidit, il en est de même de l'adorateur. La vérité sans l'esprit mène à une relation froide, sans passion, qui se transforme facilement en une forme de légalisme sans joie. La meilleure manière d'associer les deux est de nous réjouir en Dieu tel qu'il nous est présenté dans les Écritures. Mieux nous le connaissons, plus nous l'apprécions, plus notre adoration devient profonde et plus Dieu est glorifié.

Le meilleur résumé de cette association entre esprit et vérité dans l'adoration est celui du pasteur et théologien américain du XVIIIème Siècle Jonathan Edwards, qui a dit : « J'estime que c'est mon devoir d'attiser le plus possible les émotions de mon public, tant qu'ils ne sont affectés que par la vérité. » Edwards reconnaissant que seule la vérité peut orienter les émotions d'une manière qui honore Dieu. La vérité divine, d'une valeur infinie, mérite une passion infinie.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie adorer le Seigneur en esprit et en vérité ?