Y a-t-il des activités démoniaques dans le monde aujourd’hui ?



 


Question : « Y a-t-il des activités démoniaques dans le monde aujourd’hui ? »

Réponse :
Quel est le point commun entre les fantômes, les maisons hantées, les séances de spiritisme, les cartes de tarot, les ouijas et les boules de cristal ? Ils fascinent parce qu’ils semblent être une fenêtre ouverte sur un monde inconnu, qui dépasse les limites de notre existence physique. Pour beaucoup, ces choses semblent innocentes et inoffensives.

Beaucoup de ceux qui abordent ces sujets d’un point de vue non biblique croient que les fantômes sont les esprits des morts qui, pour une raison quelconque, ne sont pas parvenus à la « prochaine étape ». Selon ceux qui croient aux fantômes, il y a trois types d’apparitions : (1) les apparitions résiduelles (comparables aux vidéos, sans interaction réelle avec l’esprit),

(2) les apparitions d’esprits humains, dont la nature est une combinaison de bon et de mauvais (mais pas entièrement malfaisantes), qui peuvent tout simplement vouloir attirer l’attention, ou encore être farceurs, dans les deux cas sans vraiment nuire,

(3) l’interaction avec des esprits non humains ou des démons, qui peuvent se faire passer pour des esprits humains, mais sont nuisibles et dangereux.

En lisant des sources non bibliques sur les fantômes et les apparitions, n’oubliez pas qu’une simple référence à la Bible ou à des personnages bibliques (comme l’archange Michel) ne veut pas dire que le sujet est abordé dans une perspective biblique. Quand aucune information concernant l’auteur n’est donnée, le lecteur doit se demander comment il sait ces choses et quelle est son autorité. Comment sait-il, par exemple, que les démons se font passer pour des esprits humains ? En fin de compte, ceux qui abordent ces sujets à partir de sources non bibliques doivent fonder leur compréhension sur leurs propres pensées, celles des autres et/ou d’expériences passées. Pourtant, puisque, de leur propre aveu, les démons sont faux et peuvent imiter des esprits humains bienveillants, ces expériences sont trompeuses ! Pour une compréhension éclairée du sujet, il faut puiser à une source qui s’est avérée fiable dans 100 % des cas : la Bible, Parole de Dieu. Voyons ce qu’elle a à dire sur ce sujet.

1. La Bible ne parle jamais d’apparitions. Au contraire, elle enseigne que quand une personne meurt, son esprit va dans un des deux endroits suivants : au ciel, dans la présence du Seigneur (Philippiens 1.21-23, 2 Corinthiens 5.8), en attendant d’être réuni avec son corps au jour de la résurrection, si la personne croyait en Jésus-Christ (1 Thessaloniciens 4.13-18), ou dans un lieu de tourment appelé l’enfer si elle ne croyait pas en Christ (Luc 16.23-24).

Croyants et incroyants ne reviendront en aucun cas dans notre monde pour communiquer ou interagir avec les hommes, même afin de les avertir de fuir le jugement à venir (Luc 16.27-31). Il n’y a que deux exemples connus d’interaction entre un mort qui et des vivants. Le premier est survenu quand le roi Saül d’Israël a cherché à entrer en contact avec le défunt prophète Samuel, par l’intermédiaire d’une médium. Dieu a permis à Samuel de rester dans le monde des vivants assez longtemps pour prononcer un jugement sur Saül pour sa désobéissance répétée (1 Samuel 28.6-19). Le deuxième est survenu quand Moïse et Élie ont interagi avec Jésus à l’occasion de sa transfiguration en Matthieu 17.1-8. Il n’y avait cependant rien de « fantomatique » à cette apparition.

2. Les Écritures parlent à plusieurs reprises d’anges qui se déplacent, invisibles (Daniel 10.1-21). Parfois, ces anges interagissent avec les vivants. Les mauvais esprits, ou démons, peuvent posséder des personnes, habiter en elles et les contrôler (voir par ex. Marc 5.1-20). Les quatre Évangiles et le livre des Actes racontent plusieurs cas de possession démoniaque et d’apparitions de bons anges pour aider les croyants. Les anges, bons et mauvais, peuvent provoquer des phénomènes surnaturels (Job 1-2, Apocalypse 7.1, 8.5, 15.1, 16).

3. Les Écritures montrent que les démons savent des choses dont les hommes sont inconscients (Actes 16.16-18, Luc 4.41). Puisqu’ils existent depuis longtemps, ils savent naturellement des choses que les êtres à durée de vie limitée ne peuvent pas savoir. Puisque Satan a accès à la présence de Dieu (Job 1-2), les démons sont peut-être aussi autorisés à connaître certains événements à venir, mais c’est de la spéculation.

4. Les Écritures disent que Satan est menteur et le père du mensonge (Jean 8.44, 2 Thessaloniciens 2.9) et qu’il se déguise en « ange de lumière ». Ceux qui le suivent, hommes ou non, pratiquent la même tromperie (2 Corinthiens 11.13-15).

5. Satan et les démons sont très puissants (par rapport aux hommes). Même l’archange Michel ne compte que sur la puissance de Dieu pour faire face à Satan (Jude 1.9). La puissance de Satan n’est pourtant rien comparée à celle de Dieu (Actes 19.11-12, Marc 5.1-20) et Dieu peut se servir des intentions perverses de Satan pour accomplir ses bons desseins (1 Corinthiens 5.5, 2 Corinthiens 12.7).

6. Dieu nous ordonne de n’avoir rien à voir avec l’occultisme, le culte du diable ou le monde des esprits impurs, ce qui inclut les médiums, les séances de spiritisme, l’ouija, les horoscopes, les cartes de tarots, le channeling, etc., pratiques qu’il considère comme une abomination (Deutéronome 18.9-12, Ésaïe 8.19-20, Galates 5.20, Apocalypse 21.8). Ceux qui les pratiquent encourent la catastrophe (Actes 19.13-16).

7. Les croyants d’Éphèse donnent un exemple de ce qu’il faut faire d’objets occultes (livres, musique, bijoux, jeux, etc.) : ils ont confessé leur péché et ont brûlé ces objets publiquement (Actes 19.17-19).

8. Le salut de Dieu délivre de la puissance de Satan. Nous sommes sauvés en croyant en l’Évangile de Jésus-Christ (Actes 19.18, 26.16-18). Toute tentative visant à se défaire d’influences démoniaques est vaine sans le salut. Jésus nous a mis en garde contre un cœur dépourvu de la présence du Saint-Esprit : un tel cœur n’est qu’une demeure vide, prêt à accueillir des démons encore pires que les précédents (Luc 11.24-26), mais quand une personne vient à Christ pour le pardon de ses péchés, le Saint-Esprit vient demeurer en elle jusqu’au jour de la rédemption (Éphésiens 4.30).

Certaines activités paranormales peuvent être attribuées à l’œuvre de charlatans. Il semble préférable de considérer d’autres récits de fantômes et d’apparitions comme l’œuvre de démons. Parfois, ces démons ne cherchent pas à se dissimuler, tandis que d’autres fois, ils peuvent avoir recours à la tromperie et se faisant passer pour des esprits humains désincarnés. Une telle tromperie mène à davantage de mensonges et de confusion.

Dieu déclare qu’il est insensé de consulter les morts en faveur des vivants. Il dit plutôt : « À la loi et au témoignage !» (Ésaïe 8.19-20). La Parole de Dieu est notre source de sagesse. Les croyants en Jésus-Christ ne doivent pas pratiquer de sciences occultes. Le monde des esprits est réel, mais les chrétiens n’ont pas besoin de le craindre (1 Jean 4.4).


Retour à la page d'accueil en français

Y a-t-il des activités démoniaques dans le monde aujourd’hui ?