Que pouvons-nous apprendre de la vie de Timothée ?


Question : « Que pouvons-nous apprendre de la vie de Timothée ? »

Réponse :
Timothée, le destinataire des deux lettres du Nouveau Testament portant son nom, était le fils d'un père grec et d'une mère juive. Il s'est joint à Paul pendant l'un des derniers voyages missionnaires de ce dernier. Paul s'adresse à Timothée comme à son « enfant légitime en la foi » : (1 Timothée 1.2). Il en était probablement en fin d'adolescence, tout au plus au début de son âge adulte, lorsqu'il s'est joint à Paul, mais il avait déjà commencé à se distinguer comme fidèle, et les anciens l'ont remarqué. Il avait probablement entendu l'Évangile et y avait réagi positivement lorsque Paul avait traversé la région de Derbe et Lystre lors de son premier voyage missionnaire, mais nous ne pouvons le savoir avec certitude. Timothée a servi en tant que représentant de Paul (1 Corinthiens 4.17, Philippiens 2.19), puis en tant que pasteur à Éphèse (1 Timothée 1.3). Il est également mentionné comme étant avec Paul lorsque Paul a rédigé plusieurs lettre du Nouveau Testament : 1 et 2 Corinthiens, Philippiens, Colossiens, 1 et 2 Thessaloniciens et Philémon.

Paul dit de Timothée qu'il avait une « foi authentique », la même foi vivante que l'on rencontrait déjà dans sa mère et dans sa grand-mère (2 Timothée 1.1–5). Eunice et Loïs avaient préparé le cœur de Timothée en enseignant à Timothée les Écritures de l'Ancien Testament et l'ont préparé « depuis l'enfance » à reconnaître le Messie lorsqu'il apparaîtrait (2 Timothée 3.15). Lorsque Paul est venu prêcher Christ, tous les trois ont accepté son enseignement et se sont engagés au service du Seigneur. Nous aussi devons préparer nos enfants au moment où Christ entrera dans leur cœur. Ils doivent apprendre à reconnaître le moment où Jésus va parler à leur esprit comme émanant du Sauveur, et la seule manière de le faire est de suivre l'exemple d'Eunice et de Loïs afin d'enseigner à nos enfants la parole de Dieu.

Dans sa première Épître à Timothée, Paul a donné des instructions et des conseils pour conduire l'église. Il a aussi exhorté Timothée à ne pas laisser autrui le regarder de haut à cause de sa jeunesse, mais à être un exemple « en parole, en conduite, en amour, en foi et en pureté » (1 Timothée 4.12). Paul a dit à Timothée de se consacrer à lire les Écritures, à exhorter et à enseigner, et à ne pas négliger le don qu'il avait reçu. Paul a aussi conseillé à Timothée de prendre garde à lui-même. Ces instructions demeurent pertinentes pour les croyants aujourd'hui. Nous aussi en sommes appelés à « recherche[r] la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur[, à] combat[tre] le bon combat de la foi[ et à] saisi[r] la vie éternelle, à laquelle [nous avons] été appelé[s], et pour laquelle [nous avons] fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins. » (1 Timothée 6.11–12)

Il semble que Timothée souffrait d'une maladie chronique exigeant une certaine attention (1 Timothée 5.23). Paul lui a conseillé de changer de régime afin d'aider au soulagement de son problème de santé. À partir de cet exemple nous voyons que ce n'est pas toujours la volonté de Dieu de guérir de manière les malades de manière surnaturelle; parfois, la guérison vient de manières plus « naturelles », lorsqu'elle survient effectivement.

Dans sa seconde lettre à Timothée, Paul a averti Timothée des faux docteurs qu'il rencontrerait et lui dit de poursuivre dans les choses qu'il a apprises parce qu'il connaît le caractère de ceux de qui il les a apprises, nommément de Paul lui-même et de la mère et de la grand-mère de Timothée (2 Timothée 3.14-15). Les vérités enseignées à Timothée depuis l'enfance—la vérité concernant le péché et notre besoin d'un Sauveur—ont été à même de le rendre « sage en vue du salut » (2 Timothée 3.15). En tant que parents, nous devons préparer nos enfants pour distinguer la vérité de l'erreur. Et en tant que croyants, nous devons aussi tenir ferme dans la vérité que nous avons apprise, en ne nous laissant pas surprendre ni dissuader par l'opposition ou les faux enseignants.

Paul a aussi écrit à Timothée de « se présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité » (2 Timothée 2.15). Ce conseil est crucial pour tous les chrétiens. « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. » Paul a conseillé Timothée, son cher fils (2 Timothée 1.2), d'un cœur d'amour, désireux que Timothée se tienne droit dans sa propre foi et se révèle un bon guide pour les autres croyants. Timothée semble avoir été fidèle sans aucun doute : nous devons suivre son exemple.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que pouvons-nous apprendre de la vie de Timothée ?