Quʼest-ce que la Société biblique et de tracts de la Tour de Garde ?



 


Question : « Quʼest-ce que la Société biblique et de tracts de la Tour de Garde ? »

Réponse :
La Société biblique et de tracts de la Tour de Garde est une organisation qui dépend des responsables Témoins de Jéhovah. La Watchtower Society a été créée en 1886 et est actuellement basée à Brooklyn, New York. Elle exerce un contrôle très strict sur ses membres et est allée jusqu’à publier sa propre traduction de la Bible : la Traduction du Monde Nouveau. Depuis sa fondation, elle a eu plusieurs présidents et se positionne comme un concurrent important des chrétiens évangéliques. Les Témoins de Jéhovah, tout en se présentant comme les seuls disciples authentiques de Jéhovah Dieu, nient, et s’opposent même, à plusieurs doctrines fondamentales de la foi chrétienne historique.

Pour commencer, la Tour de Garde se trompe sur une des questions les plus fondamentales : qui est Jésus-Christ ? La Watchtower Society enseigne que Jésus-Christ est la première création de Jéhovah Dieu et non Dieu incarné, comme la Bible le dit clairement (Tite 2.13, Colossiens 2.9), en faisant ainsi une créature au lieu de le reconnaître comme le Créateur de toutes choses (Colossiens 1.16-17, Jean 1.1-3). Elle reproduit ainsi l’hérésie arianiste, condamnée par l’Église lors du Concile de Nicée et facilement réfutée par une lecture équilibrée des Écritures.

Depuis sa fondation, la Tour de Garde nie l’enseignement biblique de la Trinité (un seul Dieu sous forme de trois personnes coégales et coéternelles) et affirme que le Dieu chrétien est une contrefaçon satanique. Charles Taze Russell, fondateur des Témoins de Jéhovah et ancien président de la Société, l’a même décrit comme « le diable en personne ». Le Dieu de la Tour de Garde n’est pas le Dieu biblique et n’est donc pas capable de nous sauver de nos péchés.

Afin de justifier ses doctrines par l’exégèse biblique, la Société produit sa propre version biblique depuis 1961. Cette version, la Traduction du Monde Nouveau, est considérée par les Témoins de Jéhovah comme la seule traduction fidèle du texte biblique. La TMN est unique en ce qu’il s’agit de la première tentative systématique et consciente de produire une version complète de la Bible adaptée et révisée dans le but de défendre la doctrine d’un groupe particulier. Des spécialistes du grec, toutes tendances théologiques confondues, l’ont critiquée à plusieurs reprises pour sa traduction inexacte de passages bibliques clé.

Feu le Dr Bruce Metzger, ancien professeur de langue du Nouveau Testament au Séminaire théologique de Princeton et auteur de plusieurs livres de critique textuelle, a dit : « Les Témoins de Jéhovah ont incorporé dans leur Nouveau Testament plusieurs traductions erronées du grec. » Pour le Dr Robert Countess, auteur d’une thèse de doctorat sur la Traduction du Monde Nouveau, la Tour de Garde « a lamentablement échoué à empêcher ses a prioris doctrinaux d’influencer son travail de traduction. Cette traduction doit être considérée comme totalement faussée, voire malhonnête sur certains points. »

Les nombreuses fausses prophéties qui ont jalonné l’histoire de la Tour de Garde constituent une autre raison de ne pas croire en ses revendications. La Watchtower Society a prédit la date de la fin du monde à plusieurs reprises, le plus récemment en 1946, 1950 et 1975, des prédictions manifestement mensongères alors que la Société se revendique « le véritable porte-parole prophétique de Dieu sur terre à cette époque ». Ce passif historique contredit totalement la description biblique d’un prophète authentique : « Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Éternel n’aura pas dite. C’est par arrogance que le prophète l’aura dite. N’aie pas peur de lui. » (Deutéronome 18.22)

De plus, la Tour de Garde interdit le service militaire, la célébration de fêtes et le salut du drapeau national. Ces interdictions sont motivées par leur revendication d’être le seul groupe organisé de disciples de Jéhovah. La Tour de Garde considère ces pratiques comme des outils de Satan pour égarer les hommes loin de Jéhovah. Elle voit l’ensemble du « système mondial » (tout ce qui ne dépend pas d’elle) comme lié à Satan. Elle interdit aussi les transfusions sanguines, dont elle enseigne qu’elles sont contraires aux Écritures. Pour la Société, une transfusion sanguine « peut prolonger la vie dans l’immédiat, très temporairement, mais au prix de la vie éternelle du croyant dévoué ». Elle interprète à tort l’interdiction biblique de manger du sang (Genèse 9.4, Actes 15.28-29) comme s’opposant à de la pratique moderne de la transfusion sanguine. Cette interdiction à coûté la vie de nombreux Témoins de Jéhovah, et même de leurs enfants.

Malgré ses fausses prophéties répétées, son isolement sectaire de ses propres membres et sa falsification flagrante de la Bible afin de justifier sa propre théologie, la Société biblique et de tracts de la Tour de Garde continue de gagner tous les ans de nouveaux convertis. Les chrétiens fidèles à la Bible doivent être prêts à réfuter ces erreurs par la saine doctrine (Tite 1.9). Nous devons, comme le dit Jude, « combattre pour la foi transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 3).


Retour à la page d'accueil en français

Quʼest-ce que la Société biblique et de tracts de la Tour de Garde ?