Que pouvons-nous apprendre de la vie de Salomon ?


Question : « Que pouvons-nous apprendre de la vie de Salomon ? »

Réponse :
Salomon était le troisième et dernier roi du royaume unifié d'Israël, après les rois Saül et David. Il était le fils de David et de Bath-Shéba, qui avait d'abord été l'épouse d'Urie le Hittite, tué par David pour tenter de dissimuler son adultère avec elle tandis que son mari était au combat. Salomon a écrit le Cantique des Cantiques, le livre de l'Ecclésiaste et la plus grande partie du livre des Proverbes. Certains contestent le fait qu'il ait rédigé l'Ecclésiaste. Pourtant, il est le seul « fils de David » à avoir été « roi [d'Israël] » (et pas seulement de Juda) « à Jérusalem » (Ecclésiaste 1.1, 12) et plusieurs descriptions correspondent parfaitement. Le règne de Salomon a duré 40 ans (1 Rois 11.42).

Quels événements importants ont marqué la vie de Salomon ? Quand il a accédé au trône, il a cherché Dieu et Dieu lui a permis de lui demander tout ce qu'il voulait. Salomon a reconnu humblement son incapacité à bien gouverner et demandé à Dieu de lui donner la sagesse dont il aurait besoin pour diriger son peuple dans la justice. En plus de la sagesse, Dieu lui a aussi donné la richesse (1Rois 3.4-15, 10.27) : « Le roi Salomon dépassa tous les rois de la terre par ses richesses et sa sagesse. » (1 Rois 10.23) Dieu lui a aussi donné la paix à toutes ses frontières pendant la plus grande partie de son règne (1 Rois 4.20-25).

La sagesse de Salomon est souvent illustrée par le jugement qu'il a rendu afin de déterminer qui, de deux femmes qui prétendaient être la mère d'un enfant, était sa véritable mère (1 Rois 3.16-28) ; il a proposé de couper l'enfant en deux, sachant que la véritable mère préférerait perdre son enfant au profit d'une autre femme que de le voir mourir. La sagesse de Salomon s'appliquait non seulement aux choix qu'il devait faire dans le cadre de son règne, mais aussi aux questions d’ordre plus générale. Il était réputé pour sa sagesse. La reine de Séba a parcouru 2 000km afin de vérifier les rumeurs qu'elle avait entendues au sujet de sa sagesse et de sa grandeur (1 Rois 10). « Salomon répondit à toutes ses questions ; il n'y eut aucun mystère pour le roi : il lui expliqua tout. La reine de Séba vit toute la sagesse de Salomon, le palais qu'il avait construit, les plats servis à sa table, le lieu d'habitation de ses serviteurs, les fonctions et les tenues de ceux qui le servaient, ses responsables des boissons ainsi que les holocaustes qu'il offrait dans la maison de l'Éternel. Elle en eut le souffle coupé. » (1 Rois 10.3-5) Non seulement Salomon avait beaucoup de connaissance, mais il mettait sa sagesse en pratique dans la gestion de son royaume.

Salomon a écrit beaucoup de chants et de proverbes (1 Rois 4.32) et réalisé d'importants projets de construction (1 Rois 7.1-12, 9.15-23). Il a aussi construit une flotte de navires et acheté des tonnes d'or d'Ophir, en partenariat avec Hiram, roi de Tyr (1 Rois 9.26-28, 10.11, 22). Son projet le plus important était certainement la construction du Temple, conformément aux instructions de son père David (1 Rois 6, 1 Chroniques 22).

Salomon avait 700 femmes et 300 concubines, dont beaucoup étaient des étrangères. Vers la fin de sa vie, elle l'ont publiquement entraîné dans l'idolâtrie, ce qui a beaucoup irrité Dieu (1 Rois 11.1-13). 1 Rois 11.9-10 dit : « L'Éternel fut irrité contre Salomon, parce qu'il avait détourné son cœur de lui, le Dieu d'Israël, qui lui était apparu deux fois. Il lui avait pourtant expressément défendu de suivre d'autres dieux, mais Salomon ne respecta pas ce commandement de l'Éternel. » Alors, Dieu lui a dit qu'il lui arracherait son royaume, mais pas de son vivant, à cause de David. Il lui a promis aussi qu'il ne lui arracherait pas tout le royaume. Pendant ce temps, il lui a suscité des ennemis, qui lui ont causé des problèmes pendant le reste de sa vie (1 Rois 11.14-25). Jéroboam, qui deviendrait le premier roi d'Israël, a également commencé à se rebeller contre lui, avant de s'enfuir (1 Rois 11.26-40). À sa mort, son royaume a été divisé entre son fils Roboam et Jéroboam (1 Rois 12).

Il y a beaucoup de leçons à tirer de la vie de Salomon. D'abord, si nous cherchons Dieu de tout notre cœur, il se laissera trouver par nous (1 Rois 3.3-7). Dieu honore ceux qui l'honorent (1 Rois 3.11-13, 1 Samuel 2.30). Si nous reposons sur lui, il nous équipe pour accomplir les tâches auxquelles il nous appelle (1 Rois 3, Romains 12.3-8, 2 Pierre 1.3). La vie spirituelle n'est pas un sprint, mais un marathon, où il ne suffit pas toujours de bien commencer pour bien terminer la course (1 Rois 3, 11). Nous pouvons sincèrement demander à Dieu d'incliner nos cœurs vers lui (1 Rois 8.57–58), mais si nous choisissons d'aller à l'encontre de sa Parole révélée, nous nous éloignerons de la voie de la justice. Les personnes proches de nous affectent notre vie spirituelle (Exode 34.16, 1 Rois 11.1-8, Daniel 1, 3, 1 Corinthiens 15.33) et nous devons donc faire très attention à nos fréquentations. Enfin, une vie sans Dieu n'a pas de sens, quelle que soit notre éducation, les objectifs que nous accomplissons, l'étendue des plaisirs dont nous jouissons et l'abondance de nos biens (Ecclésiaste 1.2).

English


Retour à la page d'accueil en français

Que pouvons-nous apprendre de la vie de Salomon ?