GotQuestions.org/Francais



Question : « La virginité perpétuelle de Marie est-elle biblique ? »

Réponse :
L’Église catholique enseigne officiellement que Marie, la mère de Jésus, est restée vierge pendant toute sa vie. Ce concept est-il biblique ? Avant notre analyse des Écritures, il est important de comprendre pourquoi l’Église catholique croit en la virginité perpétuelle de Marie. L’Église catholique considère Marie comme la « Mère de Dieu » et la « Reine du Ciel ». Les catholiques croient que Marie a une position exaltée dans le ciel, étant la personne la plus proche de Jésus et de Dieu le Père. Un tel concept ne se trouve nulle part dans les Écritures. De plus, même si Marie avait occupé une position aussi exaltée, le fait d’avoir eu des rapports sexuels ne l’aurait pas empêchée d’avoir une telle position. Les rapports sexuels dans le mariage ne constituent pas un péché. Marie ne se serait nullement souillée en ayant des relations sexuelles avec Joseph son mari. Le concept de la virginité perpétuelle de Marie est entièrement fondé sur un enseignement non biblique, à savoir Marie en tant que Reine du Ciel, et sur une compréhension non-biblique des rapports sexuels.

Que dit alors la Bible au sujet de la virginité perpétuelle de Marie ? En parcourant la Bible de Jérusalem, qui est une traduction catholique de la Bible, on pouvons voir qu’elle ne parle pas de la virginité perpétuelle de Marie. Dans cette Bible, Matthieu 1.25 dit : « Il ne s’approcha pas d’elle jusqu’à ce qu’elle eut enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus. » Il [Joseph] n’a pas eu des rapports sexuels avec elle [Marie], JUSQU’À ce qu’elle eut enfanté un fils, Jésus. Le sens de cette parole est suffisamment clair. Joseph et Marie n’ont pas eu de rapports sexuels jusqu’à la naissance de Jésus. Matthieu 13.55-56 déclare : « N’est-ce pas le fils du charpentier ? N’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? » Les catholiques soutiennent que les termes grecs traduits par « frères » et « sœurs » dans ces versets pourraient aussi se rapporter à des proches parents de sexe masculin et féminin, et pas forcément à des frères et sœurs au sens littéral. Cependant, le sens réel est clair, ils voulaient vraiment dire que Jésus est le fils de Joseph, le fils de Marie, et le frère de Jacques, Joseph, Simon, et Judas, et avait des sœurs dont les noms et le nombre n’ont pas été donnés. Père, mère, frère, sœur. Ce serait tordre le sens du texte que d’interpréter frères et sœurs comme « cousins » ou « parents » alors qu’il a été aussi question de la mère et du père de Jésus.

Matthieu 12.46 dit : « Comme Jésus s’adressait encore à la foule, voici, sa mère et ses frères, qui étaient dehors, cherchèrent à lui parler. » Voir aussi Marc 3.31-34, Luc 8.19-21, Jean 2.12, Actes 1.14. Ils parlent tous de la mère de Jésus avec ses frères. S’ils étaient ses cousins, ou des fils que Joseph aurait eu d’un mariage précédent, pourquoi auraient-ils été mentionnés ensemble avec Marie aussi souvent ? La virginité perpétuelle de Marie ne peut pas être justifiée sur la base des Écritures. Les gens s’efforcent de la relier avec les Écritures, d’une manière contraire aux enseignements clairs de la Bible.