GotQuestions.org/Francais



Question : « Que signifie l’expression « mari d’une seule femme » en 1 Timothée 3.2 ? Un homme divorcé peut-il être pasteur, ancien ou diacre ? »

Réponse :
Il y a au moins trois interprétations possibles de l’expression « mari d’une seule femme » rencontrée en Timothée 3.2 (Bible Louis Segond).

(1) Elle pourrait tout simplement vouloir dire qu’un polygame ne peut être ancien, diacre ou pasteur. C’est l’interprétation la plus littérale de l’expression française, mais elle semble peu probable étant donné que la polygamie était assez rare à l’époque où Paul écrivait.

(2) Une meilleure traduction du grec serait « un homme d’une seule femme, » c’est-à-dire qu’un évêque doit être entièrement fidèle à son épouse. Cette interprétation reconnaît que le texte original met davantage l’accent sur la pureté morale que sur l’état matrimonial.

(3) Enfin, cette expression pourrait également vouloir dire que pour être ancien / diacre / pasteur, un homme doit n’avoir été marié qu’une fois, sauf dans le cas d’un veuf remarié, donc ne peut pas être divorcé.

Les interprétations 2 et 3 sont les plus courantes aujourd’hui. L’interprétation 2 semble la plus probable, surtout parce que les Écritures autorisent le divorce en cas de circonstances exceptionnelles (Matthieu 19.9, 1 Corinthiens 7.12-16). Il est important aussi de faire la différence entre un homme divorcé et remarié avant de devenir chrétien ou alors qu’il l’était déjà. Un homme compétent par ailleurs ne devrait pas être exclu de toute responsabilité au sein de l’Église à cause de ce qu’il a fait avant de connaître le Seigneur Jésus-Christ comme son Sauveur. Bien qu’1 Timothée 3.2 n’exclue pas nécessairement un homme divorcé ou remarié du ministère d’ancien / diacre / pasteur, il y a d’autres questions à prendre en compte.

La première qualité requise pour un ancien / diacre / pasteur est d’être « irréprochable » (1 Timothée 3.2). Si le divorce et / ou le remariage n’avait pas de fondement biblique, alors cette personne rend un mauvais témoignage au sein de l’Église ou de la communauté ; il est donc préférable de l’exclure du pastorat, en vertu du critère « irréprochable » plutôt que du critère « mari d’une seule femme. » Un ancien / diacre / pasteur doit être un exemple de piété et de vie semblable à Christ pour l’Église et la communauté. Si son divorce et / ou remariage l’éloigne de cet idéal, il ne devrait pas occuper la fonction d’ancien / diacre / pasteur. Il est important de se rappeler que, même s’il est inapte à servir comme ancien / diacre / pasteur, il n’en demeure pas moins un précieux membre du corps du Christ. Chaque chrétien possède des dons spirituels (1 Corinthiens 12.4-7), qu’il est appelé à mettre au service des autres croyants, pour leur édification (1 Corinthiens 12.7). Un homme disqualifié de la fonction d’ancien / diacre / pasteur peut toujours enseigner, prêcher, servir, prier, louer Dieu et jouer un rôle important dans l’église.