GotQuestions.org/Francais



Question : « Qu’est-ce que le théisme ouvert ? »

Réponse :
Le « théisme ouvert », connu aussi sous le nom de « théologie ouverte » et « ouverture de Dieu », est une tentative de concilier la prescience de Dieu et le libre-arbitre de l’homme. On peut le résumer ainsi : les hommes sont réellement libres ; or, si Dieu connaissait vraiment l’avenir dans l’absolu, ils ne seraient pas réellement libres ; donc, Dieu ne connaît pas absolument tout l’avenir. Le théisme ouvert affirme qu’on ne peut connaître l’avenir. Dieu connaît tout ce qui peut être connu, mais il ne connaît pas l’avenir.

Le théisme ouvert se fonde sur des passages des Écritures affirmant que Dieu a changé d’avis, a été surpris ou a paru apprendre quelque chose (Genèse 6.6, 22.12, Exode 32.14, Jonas 3.10). Cependant, à la lumière des nombreux autres passages des Écritures affirmant que Dieu connaît l’avenir, il apparaît qu’il faille comprendre de tels passages comme une auto-description de Dieu élaborée de telle sorte que nous puissions le comprendre. Dieu connaît déjà nos actes et décisions futurs, mais il « change d’avis » par rapport à ses actions en fonction des nôtres. Le fait que Dieu a été déçu de la méchanceté de l’humanité ne veut pas dire qu’il ne savait pas que cela arriverait.

Les versets 4 et 16 du Psaume 139 contredisent le théisme ouvert en déclarant : « La parole n’est pas encore sur ma langue que déjà, Éternel, tu la connais entièrement. […] Je n’étais qu’une masse informe, mais tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m’étaient destinés avant qu’un seul d’entre eux n’existe. » Comment Dieu aurait-il pu annoncer des détails précis sur Jésus-Christ dans l’Ancien Testament s’il ne connaissait pas l’avenir ? Comment pourrait-il garantir notre salut éternel ?

Au final, le théisme ouvert échoue parce qu’il cherche à expliquer l’inexplicable : le rapport entre la prescience de Dieu et le libre-arbitre humain. Tout comme les formes extrêmes du calvinisme échouent en faisant de l’homme une espèce de robot préprogrammé, le théisme ouvert échoue aussi en rejetant l’omniscience et la souveraineté véritables de Dieu. Dieu doit être compris par la foi, car « sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu » (Hébreux 11.6a). Le théisme ouvert n’est donc pas biblique. Il s’agit tout simplement d’une autre manière par laquelle l’homme fini cherche à comprendre un Dieu infini. Les disciples de Christ doivent rejeter le théisme ouvert. Même s’il offre une explication du rapport entre la prescience de Dieu et le libre-arbitre de l’homme, cette explication n’est pas biblique.