GotQuestions.org/Francais



Question : « Comment les hommes étaient-ils sauvés avant que Jésus ne meure pour nos péchés ? »

Réponse :
Depuis la chute de l’homme, le fondement du salut a toujours été la mort de Christ. Personne, que ce soit avant ou après la croix, n’aurait jamais été sauvé sans cet événement-clé de l’histoire du monde. En mourant, Christ a payé le prix des péchés passés des saints de l’Ancien Testament et des péchés futurs des saints du Nouveau Testament.

Le salut a toujours été obtenu par la foi, en Dieu. Le psalmiste écrit : « Heureux tous ceux qui se confient en lui ! » (Psaumes 2.12) Genèse 15.6 nous dit qu’Abraham croyait en Dieu et que ç’a été suffisant à Dieu pour le lui compter comme justice (voir aussi Romains 4.3-8). Le système sacrificiel de l’Ancien Testament n’effaçait pas le péché, comme l’enseigne clairement Hébreux 9.1-10.4 ; mais il préfigurait le jour où le Fils de Dieu verserait son sang pour l’humanité pécheresse.

Ce qui a changé à travers les âges est ce que croient les croyants. Les exigences de Dieu à ce sujet dépendent du niveau de sa révélation à l’humanité à un moment donné : c’est ce qu’on appelle la révélation progressive. Adam a cru en la promesse de Dieu en Genèse 3.15 que la descendance de la femme vaincrait Satan, il a manifesté sa foi par le nom qu’il a donné à Ève (v.20) et Dieu l’a immédiatement agréé en les couvrant de peaux de bêtes (v.21). À ce moment-là, c’était tout ce qu’Adam savait, mais il le croyait.

Abraham a cru en Dieu, selon les promesses et les nouvelles révélations qu’il avait reçues en Genèse 12 et 15. Avant Moïse, il n’y avait aucune Écriture, mais l’humanité était responsable par rapport à ce que Dieu avait déjà révélé. À travers l’Ancien Testament, les croyants ont été sauvés parce qu’ils ont cru qu’un jour, Dieu allait intervenir pour résoudre le problème de leurs péchés. Aujourd’hui, nous regardons en arrière et croyons que Christ a déjà porté nos péchés sur la croix (Jean 3.16, Hébreux 9.28).

Qu’en est-il des croyants vivant du temps de Christ, avant sa mort et sa résurrection ? En quoi croyaient-ils ? Comprenaient-ils entièrement que Christ mourrait sur la croix pour leurs péchés ? Vers la fin de son ministère, « Jésus-Christ commença à montrer à ses disciples qu’il devait aller à Jérusalem, beaucoup souffrir de la part des anciens, des chefs des prêtres et des spécialistes de la loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour. » (Matthieu 16.21-22) Quelle fut la réaction de ses disciples à ce message ? « Alors Pierre le prit à part et se mit à le reprendre en disant : « Que Dieu t’en garde, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. » Pierre et les autres disciples ne connaissaient pas toute la vérité, mais ils étaient sauvés parce qu’ils croyaient que Dieu allait intervenir pour résoudre le problème de leurs péchés. Ils ne savaient pas exactement comment cela se ferait, pas plus qu’Adam, Abraham, Moïse ou David, mais ils croyaient en Dieu.

Aujourd’hui, nous bénéficions d’une révélation plus complète que ceux qui ont vécu avant la résurrection du Christ. Nous connaissons toute la vérité. « Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes, Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l’a établi héritier de toute chose et c’est par lui aussi qu’il a créé l’univers. » (Hébreux 1.1-2). Notre salut est toujours fondé sur la mort du Christ et conditionné à notre foi en Dieu. Aujourd’hui, nous croyons que Jésus-Christ est mort pour nos péchés, qu’il a été enseveli et qu’il est ressuscité le troisième jour (1 Corinthiens 15.3-4).