GotQuestions.org/Francais



Question : « Le Saint-Esprit peut-il délaisser un croyant ? »

Réponse :
Pour parler clairement : non, le Saint-Esprit ne quittera jamais un croyant authentique. C’est ce qui nous est révélé dans de nombreux passages du Nouveau Testament. Par exemple, Romains 8.9 nous dit : « Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. » Ce verset déclare clairement que si quelqu’un n’a pas le Saint-Esprit en lui, alors cette personne n’est pas sauvée. Par conséquent, si le Saint-Esprit devait délaisser un croyant, celui-ci perdrait son salut en Christ, ce qui serait contraire à l’enseignement biblique sur l’assurance du salut. Jean 14.16 est un autre verset qui dit que le Saint-Esprit vient habiter pour toujours dans la vie des croyants : dans ce verset, Jésus déclare que le Père nous donnera un autre défenseur « afin qu’il reste éternellement avec vous. »

Éphésiens 1.13-14, qui dit que les croyants sont « marqués » du Saint-Esprit, qui « est le gage de notre héritage en attendant la libération de ceux que Dieu s’est acquis pour célébrer sa gloire, » atteste également que le Saint-Esprit ne quittera jamais un croyant. Cette image implique l’appartenance et la possession. Dieu, qui a promis la vie éternelle à tous ceux qui croient en Christ, a envoyé le Saint-Esprit demeurer en chaque croyant jusqu’au jour de la rédemption, comme garantie qu’il tiendra sa promesse. Comme quand nous versons un acompte pour l’achat d’une voiture ou d’une maison, Dieu a versé à tous les croyants un acompte de leur relation future avec lui, en envoyant le Saint-Esprit habiter en eux. 2 Corinthiens 1.22 et Éphésiens 4.30 montrent également que tous les croyants sont scellés du Saint-Esprit.

Avant la mort, la résurrection et l’ascension de Christ, le Saint-Esprit allait et venait parmi les hommes. Il est venu en Saül, puis l’a quitté (1 Samuel 16.14) pour entrer en David (1 Samuel 16.13). Après son adultère avec Batcheba, David craignait que le Saint-Esprit ne lui soit retiré (Psaumes 51.11). Le Saint-Esprit a rempli Betsaleel pour le rendre capable de fabriquer tous les ustensiles du tabernacle (Exode 31.2-5), mais leur relation n’était pas permanente. C’est ce qui a changé avec l’ascension de Jésus : depuis le jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit réside pour toujours dans les croyants (Actes 2), en accomplissement de la promesse de Dieu d’être toujours avec nous et de ne jamais nous abandonner.

Le Saint-Esprit ne délaissera jamais un croyant, mais notre péché peut l’« éteindre » (1 Thessaloniciens 5.19) ou l’« attrister » (Éphésiens 4.30). Le péché a toujours des conséquences sur notre relation avec Dieu. Bien que celle-ci nous soit assurée en Christ, les péchés non confessés sont un obstacle à notre communion avec Dieu et peuvent éteindre l’œuvre du Saint-Esprit dans nos vies. C’est la raison pour laquelle il est si important de confesser nos péchés, car Dieu est « fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal » (1 Jean 1.9). Ainsi, même si le Saint-Esprit ne nous quittera jamais, nous pouvons perdre les privilèges et la joie de sa présence dans nos vies.