GotQuestions.org/Francais



Question : « Pourquoi prier ? À quoi cela sert-il si Dieu connaît l’avenir et est déjà au contrôle de toute chose ? Pourquoi prier si nous ne pouvons convaincre Dieu de changer d’avis ? »

Réponse :
Pour le chrétien, la prière est censée être comme la respiration : plus difficile à interrompre qu’à faire. Nous prions pour diverses raisons. D’abord, la prière est une manière de servir Dieu (Luc 2.36-38) et de lui obéir. Nous prions parce que Dieu nous l’ordonne (Philippiens 4.6-7). Christ et l’Église primitive nous servent d’exemples de prière (Marc 1.35, Actes 1.14, 2.42, 3.1, 4.23-31, 6.4, 13.1-3). Si Jésus estimait que cela valait la peine de prier, nous devons le faire aussi. Si même lui avait besoin de prier pour demeurer dans la volonté du Père, à combien plus forte raison en avons-nous besoin.

Une autre raison est que Dieu veut que nous obtenions son secours par la prière dans un certain nombre de situations. Nous prions avant de prendre une décision importante (Luc 6.12-13), pour surmonter des barrières démoniaques (Matthieu 17.14-21), pour l’envoi d’ouvriers dans la moisson spirituelle (Luc 10.2), pour la force de vaincre la tentation (Matthieu 26.41) et pour pouvoir fortifier d’autres personnes spirituellement (Éphésiens 6.18-19).

Nous venons à Dieu avec nos requêtes et avons la promesse que nos prières ne sont pas vaines, même si nous ne recevons pas exactement ce que nous avions demandé (Matthieu 6.6, Romains 8.26-27). Dieu a aussi promis que si nous demandons quelque chose conformément à sa volonté, il nous l’accorderait (1 Jean 5.14-15). Parfois, il retarde sa réponse, selon sa sagesse et pour notre bien. Dans de telles situations, nous devons persévérer dans la prière (Matthieu 7.7, Luc 18.1-8). La prière ne devrait pas être considérée comme un moyen d’obtenir que Dieu accomplisse notre volonté sur la terre, mais plutôt comme un moyen d’obtenir l’accomplissement de sa volonté. La sagesse de Dieu dépasse largement la nôtre.

Dans les situations dans lesquelles nous ne connaissons pas la volonté de Dieu, la prière est un moyen de la discerner. Si la femme syrienne dont la fille était tourmentée par un démon n’avait pas prié Christ, sa fille n’aurait pas été délivrée (Marc 7.26-30). Si l’homme aveugle près de Jéricho n’avait pas fait appel à Christ, il serait resté aveugle (Luc 18.35-43). Dieu a dit que souvent, nous ne recevons pas parce que nous ne demandons pas (Jacques 4.2). En un sens, prier, c’est comme annoncer l’Évangile : nous ne savons pas qui répondra au message avant de l’annoncer. Il en est de même avec la prière : nous ne verrons la réponse que si nous prions.

Un manque de prière manifeste un manque de foi et de confiance en la Parole de Dieu. Nous prions pour manifester notre foi en Dieu, qu’il accomplira ce qu’il a promis dans sa Parole et nous bénira bien au-delà de tout ce que nous pouvions demander ou espérer (Éphésiens 3.20). La prière est le principal moyen par lequel nous voyons Dieu agir dans la vie des autres. Par elle, étant donné qu’elle nous permet de nous « brancher » sur la puissance de Dieu, nous pouvons vaincre Satan et son armée, ce qui aurait été impossible par nos propres forces. Puisse Dieu nous trouver souvent devant son trône, car nous avons un grand-prêtre au ciel qui est capable de s’identifier à toutes nos circonstances (Hébreux 4.15-16). Nous avons sa promesse que la prière fervente du juste accomplit beaucoup (Jacques 5.16-18). Puisse Dieu glorifier son nom dans nos vies, alors que nous croyons assez en lui pour venir à lui souvent par la prière.