GotQuestions.org/Francais



Question : « Quel est le péché qui mène à la mort ? »

Réponse :
1 Jean 5.16 est un des versets du Nouveau Testament les plus difficiles à interpréter : « Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui ne mène pas à la mort, qu’il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère ; je parle ici de ceux qui commettent un péché ne conduisant pas à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort, et ce n’est pas pour ce péché-là que je dis de prier. » Aucune interprétation qui ait été proposée pour ce verset ne semble répondre à toutes les questions qu’il soulève.

La meilleure interprétation possible est peut-être de mettre ce verset en parallèle avec ce qui est arrivé à Ananias et Saphira en Actes 5.1-10 (voir aussi 1 Corinthiens 11.30). Le « péché qui mène à la mort » est un péché conscient et continuel, dont la personne ne se repent pas. Dieu, dans Sa grâce, permet que ses enfants pèchent sans les punir immédiatement. Dieu appelle ses enfants à la sainteté (1 Pierre 1.16) et les corrige quand ils pèchent. Nous ne sommes pas « punis » pour nos péchés, dans le sens de perdre notre salut ou d’être éternellement séparés de Dieu ; mais Dieu nous corrige. « En effet, le Seigneur corrige celui qu’il aime et il punit tous ceux qu’il reconnaît comme ses fils. » (Hébreux 12.6)

1 Jean 5.16 nous avertit qu’il arrive un moment où Dieu ne permettra plus à un croyant de continuer à pécher sans se repentir. À ce moment-là, Dieu peut aller jusqu’à faire mourir le pécheur endurci. Il s’agit ici de la mort physique. Parfois, Dieu purifie son Église en supprimant ceux qui lui désobéissent délibérément. L’Apôtre Jean distingue le « péché qui mène à la mort » du « péché qui ne mène pas à la mort ». Tous les péchés au sein de l’Église ne sont pas punis de la même manière, car tous « ne mène[nt] pas à la mort ».

En Actes 5.1-10 et 1 Corinthiens 11.28-32, Dieu punit le péché conscient et prémédité au sein de l’Église en faisant mourir les pécheurs. C’est peut-être ce que Paul voulait dire par « la destruction de la nature pécheresse » en 1 Corinthiens 5.1-5.

Jean dit que nous devons prier pour les chrétiens qui pèchent et que Dieu entendra nos prières. Mais il peut arriver qu’à un moment donné, Dieu décide de faire mourir un croyant qui persiste à pécher sans se repentir. Dès lors, il ne servira plus à rien de prier pour cette personne.

Dieu est juste et bon et il fera de nous une « Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable » (Éphésiens 5.27). Pour cela, il corrige ses enfants. Puisse-t-il nous préserver de la dureté de cœur qui nous fera commettre le « péché qui mène à la mort ».