GotQuestions.org/Francais



Le livre d’Osée



Auteur : Osée 1.1 désigne le prophète Osée comme l’auteur du livre qui porte son nom. C’est le récit personnel des messages prophétiques d’Osée aux enfants de Dieu et au monde. Osée est le seul prophète d’Israël qui ait laissé des prophéties écrites enregistrées au cours des dernières années de sa vie.

Date de rédaction : Osée, fils de Beéri, a prophétisé sur une assez longue période, de 785 à 725 av. J.-C. Le livre d’Osée a probablement été écrit entre 755 et 725 av. J.-C.

Objectif : Osée écrivit ce livre pour rappeler aux Israélites (et à nous) que nous avons un Dieu aimant, dont la loyauté au peuple de son alliance est inébranlable. Malgré l’infidélité continuelle d’Israël avec de faux dieux, l’amour constant de Dieu est dépeint à travers l’image du mari patient et persévérant dans son amour, face à une épouse infidèle. Le message d’Osée est aussi un message d’avertissement à ceux qui refusent l’amour de Dieu. À travers la présentation symbolique du mariage d’Osée et de Gomer, l’amour de Dieu pour la nation d’Israël idolâtre est déployé dans une métaphore puissante qui traite des sujets du péché, du jugement et de l’amour qui pardonne.

Versets-clé : Osée 1.2 - « La première fois que l’Éternel adressa la parole à Osée, l’Éternel dit à Osée : Va, prends une femme prostituée et des enfants de prostitution ; car le pays se prostitue, il abandonne l’Éternel. »

Osée 2.25 « Je planterai pour moi Lo-Ruchama (« celle qui n’a pas obtenu miséricorde ») dans le pays, et je lui ferai miséricorde ; Je dirai à Lo-Ammi (« celle qui n’est pas mon peuple ») : Tu es mon peuple ! Et il répondra : « Mon Dieu ! »

Osée 6.6 - « Car j’aime la miséricorde et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes. »

Osée 14.2-4 - « Apportez avec vous des paroles, et revenez à l’Éternel. Dites-lui : Pardonne toutes nos iniquités, et reçois-nous favorablement ! Nous t’offrirons, au lieu de taureaux, l’hommage de nos lèvres. L’Assyrien ne nous sauvera pas, nous ne monterons pas sur des chevaux, et nous ne dirons plus à l’ouvrage de nos mains : notre Dieu ! Car c’est auprès de toi que l’orphelin trouve compassion. —Je réparerai leur infidélité, j’aurai pour eux un amour sincère ; car ma colère s’est détournée d’eux. »

Bref résumé : Le livre d’Osée peut être divisé en deux parties :
1) Osée 1.1 à 3.5 est la description d’une épouse adultère et d’un mari fidèle, symbole de l’infidélité d’Israël envers Dieu par son idolâtrie,
2) Osée 3.6 à 14.9 mentionne la condamnation d’Israël, tout spécialement Samarie pour l’adoration des idoles, ainsi que son rétablissement final.

La première section du livre contient trois poèmes spécifiques, illustrant la façon dont les enfants de Dieu sont retournés vers les idoles, encore et encore. Dieu commande à Osée d’épouser Gomer ; après lui avoir donné trois enfants, elle quitte Osée pour d’autres amants. Le côté symbolique est clair dans le premier chapitre, lorsque Osée compare les actes d’Israël à celui de se détourner d’un mariage pour se livrer à une vie de prostitution. La deuxième section contient la dénonciation des Israélites par Osée, mais celle-ci est suivie par les promesses et les miséricordes de Dieu.

Le livre d’Osée est un récit prophétique de l’amour persistant de Dieu pour ses enfants. Depuis le commencement, la création ingrate et indigne de Dieu a malgré tout accepté son amour, sa grâce et sa miséricorde, tout en étant incapable de refréner sa méchanceté.

La dernière partie du livre montre, une fois encore, comment l’amour de Dieu rétablit ses enfants, en oubliant leurs fautes lorsqu’ils reviennent vers lui avec un cœur repentant. Le message prophétique d’Osée annonce la venue du Messie d’Israël 700 ans plus tard. Il est souvent fait référence à Osée dans le Nouveau Testament.

Préfigurations : Osée 2.23 est le merveilleux message prophétique de Dieu qui inclut les Gentils (non-Juifs) parmi ses enfants, comme mentionné en Romains 9.25-26 et en 1 Pierre 2.10. À l’origine, les Gentils ne font pas partie du « peuple de Dieu », mais dans sa miséricorde et sa grâce, Dieu a pourvu Jésus-Christ, et par la foi en lui, nous sommes greffés sur l’arbre de son peuple (Romains 11.11-18). C’est une vérité extraordinaire concernant l’Église, une vérité appelée « mystère », parce qu’avant Christ, le peuple de Dieu n’était pas censé s’étendre au-delà du peuple juif. Quand Jésus-Christ est venu, les Juifs ont été temporairement aveuglés « jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée » (Romains 11.25).

Application concrète : Le livre d’Osée nous assure de l’amour inconditionnel de Dieu pour son peuple, mais cela montre comment les actes des enfants de Dieu le déshonorent en embrasent sa colère. Comment un enfant choyé en abondance, faisant l’objet de tant de miséricorde et de grâce, peut-il traiter son Père avec un tel manque de respect ? Pourtant, c’est exactement ce que nous avons fait pendant des siècles. Lorsque nous considérons la manière dont les Israélites se sont détournés de Dieu, il nous suffit de nous regarder dans notre miroir pour y voir leur reflet.

C’est seulement en nous rappelant sans cesse ce que Dieu a fait pour chacun de nous, que nous serons en mesure de ne pas rejeter Celui qui peut nous donner la vie éternelle dans la gloire, au lieu de l’enfer que nous méritons. Il est essentiel que nous apprenions à respecter notre Créateur. Osée montre que, lorsque nous faisons une erreur, si notre cœur est affligé et nous amène à la repentance, alors Dieu nous montrera encore son amour infini (1 Jean 1.9)