GotQuestions.org/Francais



Question : « Comment un chrétien doit-il faire face à la stérilité ? »

Réponse :
La stérilité peut être une épreuve très difficile, surtout pour les couples qui ont attendu toute leur vie d’avoir des enfants. Les couples chrétiens peuvent se demander : « Pourquoi nous, Seigneur ? » Nous savons que Dieu veut bénir les chrétiens en leur donnant des enfants à aimer et à élever. Pour des couples en bonne santé physique, un des aspects les plus douloureux de la stérilité est de ne pas savoir s’il s’agit d’un état provisoire ou permanent. S’il est provisoire, combien de temps devront-ils attendre ? S’il est permanent, comment le savoir et que faire ?

Plusieurs récits bibliques évoquent une stérilité provisoire :

Dieu a promis un enfant à Abraham et à Sarah, mais Sarah n’a conçu Isaac qu’à l’âge de 90 ans (Genèse 11.30).

Isaac, le mari de Rébecca, a prié Dieu avec ferveur et Dieu lui a répondu favorablement par la naissance de Jacob et d’Ésaü (Genèse 25.21).

Rachel a longtemps prié, jusqu’à ce qu’enfin, Dieu « la rend[e] féconde ». Elle enfanta deux fils, Joseph et Benjamin (Genèse 30.1, 35.18).

La femme de Manoach, qui fut stérile pour un temps, a donné naissance à Samson (Juges 13.2).

Élisabeth a donné naissance à Jean-Baptiste, le précurseur de Christ, à un âge avancé (Luc 1.7, 36).

La stérilité de Sarah, de Rébecca et de Rachel (les mères de la nation d’Israël) est importante, car la grâce et la faveur de Dieu se sont manifestées par leur enfantement ultérieur. Les couples stériles ne doivent cependant pas en déduire que Dieu leur refuse sa grâce et sa faveur ou qu’ils sont punis de quelque manière que ce soit. Les couples chrétiens doivent s’attacher à la certitude que leurs péchés sont pardonnés en Christ et que leur incapacité à avoir des enfants n’est pas un châtiment de Dieu.

Alors, que doit faire un couple chrétien dans cette situation ? Il est bon de consulter des gynécologues et autres spécialistes de la fertilité. Les hommes et les femmes devraient tous deux mener une vie équilibrée pour se préparer à une grossesse éventuelle. Les mères de la nation d’Israël ont prié avec ferveur pour pouvoir concevoir ; il est donc tout à fait normal de continuer à prier pour un enfant, mais le plus important est de prier que la volonté de Dieu s’accomplisse dans nos vies. S’il veut que nous ayons un enfant naturel, cela arrivera. S’il veut que nous adoptions, soyons parents d’accueil ou restions sans enfants, nous devons l’accepter et nous engager dans cette voie avec joie. Nous savons que Dieu a un plan divin pour chacun de ses bien-aimés. Il est l’auteur de la vie : c’est lui qui fait concevoir et empêche qu’on le fasse. Il est souverain et a toute la sagesse et toute la connaissance (voir Romains 11.33-36). « Tout bienfait et tout don parfait viennent d’en haut. » (Jacques 1.17) Connaître et accepter ces vérités contribuera pour beaucoup à apaiser la douleur des couples stériles.