GotQuestions.org/Francais



Question : « Qu’est-ce que le jugement du grand trône blanc ? »

Réponse :
Le jugement du grand trône blanc est décrit en Apocalypse 20.11-15 : il s’agit du jugement dernier, à l’issue duquel les perdus seront jetés dans l’étang de feu. Apocalypse 20.7-15 nous apprend que ce jugement aura lieu après le Millénium et que Satan, la bête et le faux prophète auront été jetés dans l’étang de feu (Apocalypse 20.7-10). Les livres qui seront ouverts (Apocalypse 20.12) contiendront les œuvres, bonnes ou mauvaises, de tout un chacun, car Dieu sait tout ce que nous avons jamais dit, fait, ou même pensé, et il récompensera ou punira chacun en conséquence (Psaumes 28.4, Psaumes 62.12, Romains 2.6, Apocalypse 2.23, Apocalypse 18.6, Apocalypse 22.12).

Au même moment, un autre livre sera ouvert : le « livre de vie » (Apocalypse 20.12), qui détermine si une personne héritera de la vie éternelle avec Dieu ou subira le châtiment éternel dans l’étang de feu. Bien que les chrétiens soient tenus pour responsables de leurs actes, ils sont pardonnés en Christ et leur nom est inscrit dans le livre de vie depuis la création du monde (Apocalypse 17.8). Nous savons également par les Écritures qu’à l’occasion de ce jugement, les morts seront jugés « conformément à leurs œuvres » (Apocalypse 20.12) et que « tous ceux qui ne furent pas trouvés inscrits dans le livre de vie » seront jetés dans l’étang de feu (Apocalypse 20.15).

De nombreux passages bibliques confirment qu’il y aura un jugement dernier de tous les hommes, croyants ou non. Chaque personne se tiendra un jour devant Christ et sera jugée pour ces œuvres. S’il est parfaitement clair que le jugement du grand trône blanc est ce jugement dernier, les chrétiens ne s’accordent cependant pas tous sur comment il se rapporte aux autres jugements mentionnés dans la Bible, notamment sur qui sera jugé à cette occasion.

Beaucoup de chrétiens croient que les Écritures révèlent trois jugements distincts à venir. Le premier est le jugement des brebis et des boucs, ou jugement des nations (Matthieu 25.31-36), lequel aurait lieu pendant la Tribulation, mais avant le Millénium, afin de déterminer qui pourra entrer dans le règne millénaire. Le second est celui des œuvres des croyants, connu sous le nom de « tribunal [bema] de Christ » (2 Corinthiens 5.10), à l’occasion duquel les croyants recevront des récompenses en fonction de leur œuvres ou du service qu’ils auront rendu à Dieu. Le troisième jugement serait le jugement du grand trône blanc, à la fin du millénium (Apocalypse 20.11-15), à l’occasion duquel les incroyants seront jugés selon leurs œuvres, puis condamnés au châtiment éternel dans l’étang de feu.

D’autres chrétiens estiment que ces trois jugements font référence à un seul jugement dernier, et non à trois jugements distincts. Àutrement dit, les croyants comme les incroyants seront jugés à l’occasion du jugement du grand trône blanc, raconté en Apocalypse 20.11-15. Ceux dont le nom se trouve dans le « livre de vie » seront jugés selon leurs œuvres, afin de déterminer la récompense qu’ils recevront ou perdront ; les autres seront jugés selon leurs œuvres afin de déterminer le châtiment qu’ils recevront dans l’étang de feu. Les partisans de cette théorie pensent que Matthieu 25.31-46 est tout simplement une description supplémentaire du jugement du grand trône blanc. Ils mettent en avant le fait que le résultat de ce jugement est le même que celui du jugement du grand trône blanc en Apocalypse 20.11-15 : les « brebis » (les croyants) entreront dans la vie éternelle, tandis que les « boucs » (les incroyants) iront à la « peine éternelle » (Matthieu 25.46).

Quel que soit notre point de vue à ce sujet, il est important de ne jamais perdre de vue les faits concernant le/les jugement (s) à venir. D’abord, Jésus-Christ, le juge, jugera les incroyants, qui recevront un châtiment en fonction de leurs œuvres. La Bible dit clairement que les incroyants amassent la colère contre eux-mêmes (Romains 2.5) et que Dieu « traitera chacun conformément à ses actes » (Romains 2.6). Les croyants seront également jugés par Christ, mais, puisque la justice de Christ leur a été imputée et que leurs noms sont écrits dans le livre de vie, ils seront récompensés, et non punis, selon leurs œuvres. Romains 14.10-12 dit que nous nous tiendrons tous devant le trône de jugement de Dieu » et que chacun de nous lui rendra compte de ses actes.