GotQuestions.org/Francais



Question : « Genèse 1 parle-t-il de jours de 24 h au sens littéral du terme ? »

Réponse :
En examinant attentivement le mot hébreu traduit par « jour » et le contexte dans lequel il apparaît dans la Genèse, on en conclut qu’il désigne bien une journée au sens ordinaire de période de 24h. Le terme hébreu Yom, traduit en français par « jour » a plusieurs significations. Il peut faire référence à la période de 24 h correspondant à la rotation de la terre sur son axe (par ex. « Il y a 24 heures en un jour »), à la période éclairée allant du matin jusqu’au soir (par ex. « Il fait chaud pendant la journée, mais le soir il fait un peu plus frais». ou à une durée indéterminée (par ex. « Les jours heureux de mon enfance… » En Genèse 7.11, il désigne une journée de 24h. En Genèse 1.16, il fait référence à la journée, allant du matin au soir. En Genèse 2.4, il fait référence à une période de temps indéterminée. Alors, dans quel sens est-il employé en Genèse 1.5-2.2, où il est associé à des nombres ordinaux (par ex. le premier jour, le deuxième jour, le troisième jour, le quatrième jour, le cinquième jour, le sixième jour et le septième jour) ? S’agit-il ici de jours de 24h ou d’autre chose ? Le terme hébreux Yom peut-il désigner ici une période de temps indéterminée ?

L’interprétation correcte de Yom en Genèse 1.5-2.2 peut être déterminée tout simplement à partir du contexte, en le comparant à l’emploi de ce mot ailleurs dans les Écritures. Ainsi, nous laissons les Écritures s’interpréter elles-mêmes. Le terme hébreux Yom est employé 2 301 fois dans l’Ancien Testament. En-dehors de Genèse 1, Yom associé à un nombre (410 fois) fait toujours référence à un jour ordinaire, d’une durée de 24h. Les termes « soir » et « matin » employés ensemble (38 fois) font toujours référence à un jour ordinaire, de même que Yom »+ « soir » ou « matin » (23 fois) et Yom » + « nuit » (52 fois).

Le contexte dans lequel Yom est employé en Genèse 1.5-2.2, avec l’expression « il y eut un soir et il y eut un matin », montre clairement que l’auteur faisait référence à des jours de 24h. Les références au « soir » et au « matin » n’ont pas de sens autrement. C’était l’interprétation courante des jours de Genèse 1.5-2.2 jusque dans les années 1800, qui ont été marquées par un changement de paradigme au sein de la communauté scientifique, avec la réinterprétation des couches sédimentaires de la terre : alors qu’auparavant, on les interprétait comme une preuve du Déluge de Noé, celui-ci a été rejeté par la communauté scientifique, qui a donc réinterprété les couches rocheuses comme la preuve d’une terre extrêmement âgée. Certains chrétiens, bien intentionnés mais totalement dans l’erreur, ont ensuite cherché à concilier cette nouvelle interprétation opposée au déluge et à la Bible avec le récit de la Genèse, en interprétant Yom comme des périodes de temps indéterminées et très longues.

La vérité est que beaucoup d’interprétations favorables à une terre ancienne sont fondées sur des assertions erronées. Nous ne devons cependant pas laisser l’étroitesse d’esprit des scientifiques influencer notre lecture de la Bible. D’après Exode 20.9-11, Dieu a créé la terre en six jours au sens littéral du terme, afin que cela serve de modèle pour la semaine de travail de l’homme : 6 jours de travail, 1 jour de repos. Dieu aurait certainement pu tout créer en un seul instant s’il l’avait voulu, mais apparemment, il pensait déjà à nous bien avant de nous avoir créés (le sixième jour) et voulait nous donner un exemple à suivre.