GotQuestions.org/Francais



Question : « Que signifie honorer son père et sa mère ? »

Réponse :
Honorer son père et sa mère, c’est les respecter en paroles et en actes et éprouver sincèrement une appréciation pour leur rôle de parents. Le verbe grec traduit par « honorer » signifie « avoir de la référence, estimer, attacher de la valeur à ». Honorer, c’est respecter non seulement leur mérite, mais aussi leur fonction. Par exemple, si certains citoyens sont en désaccord avec les décisions de leur Président, ils ont cependant toujours le devoir de le respecter en tant que chef d’État. De même, les enfants de tous âges doivent honorer leurs parents, qu’ils le « méritent » ou non.

Dieu nous exhorte à honorer notre père et notre mère. L’honneur accordé aux parents est très important pour lui, au point qu’il le mentionne dans les Dix Commandements (Exode 20.12) et le reprend dans le Nouveau Testament : « Enfants, obéissez à vos parents, car cela est juste. Honore ton père et ta mère – c’est le premier commandement avec une promesse – afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. » (Éphésiens 6.1-3) Honorer ses parents est le seul commandement biblique lié à la promesse d’une longue vie. Ceux qui honorent leurs parents sont bénis (Jérémie 35.18-19). En revanche, ceux qui, dans les derniers jours, sont décrits dans les Écritures comme ayant des « sens réprouvés » et vivant dans l’impiété, se caractérisent notamment par leur désobéissance à leurs parents (Romains 1.30, 2 Timothée 3.2).

Salomon, l’homme le plus sage de l’histoire, a encouragé les enfants à respecter leurs parents (Proverbes 1.8, 30.17). Même si nous ne sommes peut-être plus sous leur autorité directe, nous ne pouvons cependant pas négliger le commandement de Dieu d’honorer nos parents. Même Jésus, Dieu le Fils, s’est soumis d’abord à ses parents terrestres (Luc 2.51) puis à son Père céleste (Matthieu 26.39). Nous devons suivre l’exemple de Christ et traiter nos parents avec la même révérence que notre Père céleste (Hébreux 12.9, Malachie 1.6).

Il nous est clairement demandé d’honorer nos parents ; mais comment ? Honorez-les par vos actes et par votre attitude (Marc 7.6). Respectez leur volonté, exprimée ou non. « Un fils sage écoute l’instruction de son père, mais le moqueur n’écoute pas la menace. » (Proverbes 13.1) En Matthieu 15.3-9, Jésus rappelle aux Pharisiens le commandement divin d’honorer leur père et leur mère. Ils obéissaient à la lettre de la Loi, mais y avaient ajouté leurs propres traditions qui la remplaçaient dans la pratique. Ils honoraient leurs parents en paroles, mais leurs actes révélaient leur motivation réelle. Honorer, c’est plus que des paroles. Le terme « honorer » dans ce passage est un verbe, qui exige de passer à l’acte.

Nous devons chercher à honorer nos parents de la même manière que nous cherchons à glorifier Dieu : par nos pensées, nos paroles et nos actes. Pour un jeune enfant, obéir à ses parents revient à les honorer. Cela implique de les écouter, de leur obéir et de se soumettre à leur autorité. Une fois que les enfants auront grandi, l’obéissance qu’ils auront apprise étant enfants leur sera très utile pour honorer d’autres autorités, telles que le gouvernement, la police et leur employeur.

Si nous devons honorer nos parents, cela n’implique pas de suivre leur exemple s’il ne glorifie pas Dieu (Ézéchiel 20.18-19). Si un parent demande à son enfant de faire quelque chose qui va clairement à l’encontre des commandements de Dieu, l’enfant devra obéir à Dieu plutôt qu’à ses parents (Actes 5.28).

L’honneur engendre l’honneur. Dieu n’honorera pas ceux qui désobéissent à son commandement d’honorer leurs parents. Si nous voulons plaire à Dieu et être bénis, nous devons honorer nos parents. Honorer quelqu’un n’est pas toujours facile ni plaisant ; c’est même impossible par nos propres forces. Pourtant, c’est un moyen sûr d’accomplir notre destinée : glorifier Dieu. « Enfants, obéissez en tout à vos parents, car cela est agréable au Seigneur. » (Colossiens 3.20)