GotQuestions.org/Francais



Question : « Pourquoi Dieu a-t-il ordonné l'extermination / le génocide des Cananéens, femmes et enfants compris ? »

Réponse :
En 1 Samuel 15.2-3, Dieu donne à Saül et aux Israélites l’ordre suivant : « Voici ce que dit l’Éternel, le maître de l’univers : ‘Je me souviens de ce que les Amalécites ont fait à Israël lorsqu'ils lui ont barré le chemin à sa sortie d’Égypte. Va maintenant frapper les Amalécites. Vouez à la destruction tout ce qui leur appartient. Tu ne les épargneras pas et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et bébés, bœufs et brebis, chameaux et ânes.’ » Il avait déjà donné des ordres semblables pour la conquête de la terre promise (Deutéronome 2.34, 3.6, 20.16-18). Pourquoi demande-t-il aux Israélites d'exterminer tout un groupe de personnes, femmes et enfants compris ?

C'est une question difficile. Nous ne comprenons pas pleinement quels pourraient être les motifs de Dieu pour donner un tel ordre, mais nous avons confiance en sa justice et reconnaissons que nous sommes incapables de comprendre pleinement un Dieu souverain, infini et éternel. En réfléchissant à des questions difficiles comme celle-ci, nous devons nous souvenir que ses voies et ses pensées sont plus élevées que les nôtres (Ésaïe 55.9, Romains 11.33-36). Nous devons lui faire confiance et avoir foi en lui, même si nous ne comprenons pas ses desseins.

Contrairement à nous, Dieu connaît l'avenir. Il savait quelles seraient les conséquences si Israël n'éradiquait pas totalement les Amalécites : ils reviendraient leur causer des problèmes à l'avenir. Saül a affirmé avoir tué tous les Amalécites, sauf leur roi Agag (1 Samuel 15.20), mais il mentait manifestement : quelques décennies plus tard, il y en avait assez pour emmener en captivité les familles de David et de ses hommes (1 Samuel 30.1-2) et 400 d'entre eux se sont même échappés après l'attaque lancée en vue de la libération. Cela ne serait pas arrivé si Saül avait obéi au commandement de Dieu. Plusieurs centaines d'années plus tard, Haman, un descendant d'Agag, a cherché à exterminer tout le peuple d'Israël (voir le livre d'Esther). L'obéissance incomplète de Saül a donc failli causer la destruction d'Israël. Dieu le savait, c'est pourquoi il a ordonné l'extermination des Amalécites bien avant que ces choses n’arrivent.

Pour ce qui est des Cananéens, Dieu a dit : « Mais dans les villes des peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. Oui, tu extermineras ces peuples – les Hittites, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens – comme l’Éternel, ton Dieu, te l'a ordonné, afin qu'ils ne vous apprennent pas à imiter toutes les pratiques abominables auxquelles ils se livrent en l’honneur de leurs dieux et que vous ne péchiez pas contre l’Éternel, votre Dieu. » (Deutéronome 20.16-18) Les Israélites ont également failli à cette mission et ce que Dieu avait annoncé s'est produit (Juges 2.1-3, 1 Rois 11.5, 14.24, 2 Rois 16.3-4). Dieu n'a pas ordonné l'extermination de ces peuples par cruauté, mais pour éviter des maux plus grands à l'avenir.

L'élément le plus difficile à comprendre est probablement que Dieu a aussi ordonné la mort d'enfants. Pourquoi mettre à mort des enfants innocents ? 1) Les enfants ne sont pas innocents (Psaume 51.5, 58.3). 2) En grandissant, ces enfants auraient certainement observé les religions et pratiques mauvaises de leurs parents. 3) En leur ôtant la vie dès l'enfance, Dieu leur permettait d'entrer au ciel : nous croyons fermement que les enfants qui meurent sont reçus par Dieu, dans sa grâce et sa miséricorde (2 Samuel 12.22-23, Marc 10.14-15, Matthieu 18.2-4).

Toutes ces réponses demeurent insuffisantes. L’essentiel est de faire confiance à Dieu, même quand nous ne comprenons pas. Nous devons aussi nous souvenir qu'il voit les choses d'un point de vue éternel et que ses voies ne sont pas les nôtres. Dieu est juste, saint, plein d'amour, de grâce et de miséricorde. L'agencement de ces attributs peut être un mystère pour nous, mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas tel que la Bible l’affirme.