GotQuestions.org/Francais



Question : « Comment reconnaître un faux enseignant / prophète ? »

Réponse :
Jésus nous a avertis que « de prétendus messies et de prétendus prophètes » viendraient et tenteraient de tromper même les élus de Dieu (Matthieu 24.23-27, voir aussi 2 Pierre 3.3 et Jude 17-18). La meilleure manière de vous protéger contre les faux enseignements et les faux enseignants est de connaître la vérité. Pour repérer une contrefaçon, il faut étudier l’original. Tout croyant qui « expose avec droiture la parole de la vérité » (2 Timothée 2.15) et qui étudie attentivement la Bible peut identifier les fausses doctrines. Par exemple, un croyant qui a lu quelles sont les activités du Père, du Fils et du Saint Esprit en Matthieu 3.16-17 remettra immédiatement en cause toute doctrine qui nie la Trinité. Le premier pas est donc d’étudier la Bible et de juger tout enseignement à la lumière des Écritures.

Jésus a dit : « on reconnaît un arbre à son fruit » (Matthieu 12.33). Pour chercher à discerner le « fruit », voici trois tests spécifiques à appliquer à chaque enseignant, pour éprouver la fidélité de son enseignement :

1) Que dit-il de Jésus ? En Matthieu 16.15, quand Jésus demande : « Et d’après vous, qui suis-je ? » Pierre répond : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant », et pour cette réponse, Pierre est appelé « heureux». En 2 Jean 9, nous lisons : « Quiconque s’écarte de ce chemin et ne demeure pas dans l’enseignement du Christ n’a pas Dieu : celui qui demeure dans l’enseignement a le Père et le Fils». Autrement dit, Jésus-Christ et son œuvre de rédemption sont d’une importance capitale ; par conséquent, gare à quiconque nie que Jésus est l’égal de Dieu, minimise sa mort en sacrifice ou rejette son humanité. 1 Jean 2.22 dit : « Qui est menteur ? N’est-ce pas celui qui nie que Jésus est le Messie. Tel est l’Antéchrist, celui qui nie le Père et le Fils. »

2) Prêche-t-il l’Évangile ? L’Évangile se définit comme la bonne nouvelle de la mort, de l’ensevelissement et de la résurrection de Jésus, selon les Écritures (1 Corinthiens 15.1-4). Aussi belles qu’elles soient, les affirmations comme : « Dieu t’aime », « Dieu veut nourrir les affamés » et « Dieu veut que vous soyez prospères », il ne s’agit pas du message complet de l’Évangile. Comme Paul nous met en garde en Galates 1.7 : « mais il y a des gens qui vous troublent et qui veulent déformer l’Évangile de Christ ». Personne, fût-il un grand prédicateur, n’a le droit d’altérer le message que Dieu nous a donné. « Nous l’avons déjà dit, et je le répète maintenant : si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit maudit ! » (Galates 1.9)

3) Son caractère glorifie-t-il le Seigneur ? Jude 11 dit des faux docteurs : « Malheur à eux, car ils ont suivi la voie de Caïn, ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils se sont perdus en se révoltant comme Koré. » Autrement dit, un faux enseignant peut se reconnaître par son orgueil (le rejet par Caïn du plan de Dieu), sa cupidité (Balaam prophétisant pour de l’argent) et sa rébellion (Koré faisant sa propre promotion devant Moïse). Jésus nous met en garde contre ces personnes et nous dit que nous les reconnaîtrons à leurs fruits (Matthieu 7.15-20).

Pour approfondir, étudiez les livres de la Bible qui ont été écrits spécifiquement pour combattre les fausses doctrines au sein de l’Église : Galates, 2 Pierre, 2 Jean et Jude. C’est souvent difficile de détecter un faux enseignant / prophète, car Satan se fait passer pour un ange de lumière (2 Corinthiens 11.14) et ses démons pour des serviteurs de la justice (2 Corinthiens 11.15). C’est seulement en étant totalement familier avec la vérité que vous saurez reconnaître une contrefaçon.