GotQuestions.org/Francais



Question : « Pourquoi y a-t-il deux récits de la Création différents en Genèse 1-2 ? »

Réponse :
Genèse 1.1 dit : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. » Plus loin, Genèse 2.4 semble marquer le début d’un deuxième récit de la création, différent du premier. L’idée de deux récits de la création différents est une fausse interprétation courante de ces deux passages, qui décrivent, en fait, les mêmes événements, ne sont pas en divergence quant à l’ordre de la création et ne se contredisent pas. Genèse 1 décrit les « six jours de la création » (et un septième jour de repos), Genèse 2 le sixième jour uniquement, sans qu’il y ait aucune contradiction entre ces deux chapitres.

En Genèse 2, l’auteur retourne en arrière, au sixième jour, quand Dieu a créé l’homme. Au chapitre 1, l’auteur présente la création de l’homme au sixième jour comme le point culminant de la création. Le chapitre 2 y revient ensuite plus en détail.

On entend parler surtout de deux prétendues contradictions entre Genèse 1 et 2. La première concerne la vie végétale : Genèse 1.11 dit que Dieu a créé la végétation le troisième jour, tandis que Genèse 2.5 rapporte qu’avant la création de l’homme : « il n’y avait encore aucun arbuste des champs sur la terre et aucune herbe des champs ne poussait encore, car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol». Alors, lequel des deux récits est exact ? Dieu a-t-il créé la végétation le troisième jour, avant de créer l’homme (Genèse 1), ou après celui-ci (Genèse 2) ? Les termes hébreux employés dans ces deux passages sont différents : Genèse 1.11 emploie un terme qui fait référence à la végétation en général, tandis que Genèse 2.5 emploie un terme qui fait plus spécifiquement référence aux cultures vivrières, nécessitant quelqu’un pour les cultiver, un jardinier. Les deux passages ne se contredisent donc pas. En Genèse 1.11, Dieu crée la végétation, et en Genèse 2.5, il fait pousser les plantes cultivables, après avoir créé l’homme.

La deuxième contradiction apparente concerne la vie animale : Genèse 1.24-25 dit que Dieu a créé la vie animale le sixième jour, avant l’homme, tandis que certaines traductions de Genèse 2.19 semblent entendre qu’il a créé les animaux après l’homme. Une traduction plus plausible de Genèse 2.19-20 serait : « L’Éternel Dieu avait façonné à partir de la terre tous les animaux sauvages et tous les oiseaux du ciel, puis il les a fait venir vers l’homme pour voir comment il les appellerait. Il voulait que tout être vivant porte le nom que l’homme lui donnerait. L’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux sauvages. » Le texte ne dit pas que Dieu a créé l’homme, puis les animaux, avait de les faire venir vers l’homme, mais qu’il avait déjà créé « tous les animaux » dans le sens qu'il « avait (déjà) formé de la terre tous les animaux ». Il n’y a donc pas de contradiction. Le sixième jour, Dieu a créé les animaux, puis l’homme, avant de faire venir les animaux vers l’homme pour qu’il leur donne un nom.

En étudiant séparément les deux récits de la création, puis en les réconciliant, on voit que Dieu récrit d’abord la création, dans son ensemble, en Genèse 1, avant de revenir sur certains détails, particulièrement du 6° jour, en Genèse 2. Il n’y a pas de contradiction, seulement un procédé littéraire courant qui consiste à décrire un événement en partant de l’aspect général pour finir par les aspects spécifiques.